Adieu les verres à double foyer ? Des ingénieurs mettent au point des lunettes intelligentes qui s'adaptent à ce que vous regardez | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Adieu les verres à double foyer ? Des ingénieurs mettent au point des lunettes intelligentes qui s'adaptent à ce que vous regardez
©Dan Hixson/ University of Utah

Avancée

Adieu les verres à double foyer ? Des ingénieurs mettent au point des lunettes intelligentes qui s'adaptent à ce que vous regardez

Le secret : un liquide situé dans les verres qui change la focale en fonction de la distance de l'objet à regarder.

Les faits sont tétus :  si vous êtes myope, il vous faudra des verres de forme concave, pour rétablir votre vision de loin. Si vous êtes hypermétrope, des verres de forme convexe, qui agrandissent les images vues de près comme une loupe. Et si vous êtes astigmate, des verres présentant des différences suivant les axes et l'orientation pour compenser les irrégularités de votre cornée, résume la marque Optic2000.

Mais si vous cumulez plusieurs problèmes oculaires ? Il y a bien les verres progressifs, qui se composent de plusieurs zones de vision pour voir de près (grâce à la partie basse des verres) et de loin (grâce à la partie haute), mais ceux-ci doivent être changés si votre vision évolue...

Pour résoudre toutes ces difficultés, des chercheurs de l'Université de l'Utah, aux Etats-Unis, ont développé des lunettes intelligentes. L'équipe menée par le Professeur Carlos Mastrangelo a créé une paire de lunettes avec des lentilles liquides, qui ajustent leur focale automatiquement en fonction de ce que regarde le porteur. Un article sur leurs recherches a été publié fin janvier dans le magazine Optics Express. "La plupart des personnes qui ont besoin de lunettes pour lire doivent les mettre et les enlever à longueur de temps", y écrit le Professeur Mastrangelo. Avec son invention, "ce n'est plus nécessaire. Vous les mettez, et tout est toujours net."

La revue Phys.org rappelle que l'oeil humain dispose d'une lentille qui ajuste en permanence sa focale en fonction de l'objet observé. Mais avec l'âge, cette lentille perd de sa capacité à effectuer ce changement, ce qui explique que tant de personnes ont besoin de lunettes pour lire. L'équipe du Pr Mastrangelo a utilisé le même principe pour ses lunettes : les lentilles sont faites de glycérine, un liquide épais et invisible, qui dans ces lunettes est coincé dans des membranes caoutchouteuses. Ces membranes sont reliées à des mécanismes apparentés à des pistons, qui changent leur forme et, donc, la focale. 

Les lentilles sont encapsulées dans des montures bourrées de technologie, détaille le magazine scientifique Smithsonian. Elles embarquent notamment un capteur infrarouge capable de mesure la distance entre le visage du porteur et les objets alentours. C'est ce capteur qui envoie un signal aux pistons qui donnent leur forme aux lentilles. Et si tout ce processus vous semble rudimentaire, sachez que l'ajustement de la focale se fait très rapidement : 14 millisecondes !

Autre avantage de ces verres polyvalents : ils peuvent être contrôlés par une application mobile, qui permet au porteur de renseigner ses données de santé liées à la vision. En cas de changement, plutôt que de changer de verres, il lui suffit de rentrer ses nouvelles données de correction, et les lentilles s'ajustent d'elles-mêmes. C'est d'ailleurs ce qui est fait lors d'une première utilisation.

L'équipe a construit un prototype de ces lunettes, qui était en présentation au Consumer Electronics Show de Las Vegas (le plus grand salon mondial consacré à l'électronique grand public) en janvier. Elle veut maintenant améliorer son design pour le rendre plus agréable à porter. "C’était d’ailleurs l’un des arguments aussi fondamental que superficiel contre les Google Glass : vu leur look cyborg des années 2000, personne n’avait envie de se balader avec ça sur le nez. Et comme les lunettes sont quand même au milieu du visage, leur look compte", rappelle non sans humour le site Numerama.

Le coût envisagé de cette révolution ? Entre 500 et 1 000 dollars. "Un prix que les gens pourront mettre" vu le confort que ces lunettes apporteront, affirme le professeur à The Verge.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !