"Nebraska" : un très beau voyage initiatique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Nebraska" : un très beau voyage initiatique
©Ce film d'Alexander Payne est l'histoire d'un vieil homme convai

Atlanti-culture

"Nebraska" : un très beau voyage initiatique

Ce film d'Alexander Payne est l'histoire d'un vieil homme convaincu d'avoir gagné un million de dollars, qu'il doit aller récupérer dans l'Etat du Nebraska. Même s'il y voit les élucubrations d'un homme de plus en plus sénile, son fils accepte de lui servir de chauffeur.

Jacqueline Le Bris

Jacqueline Le Bris

Jacqueline Le Bris est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.
 
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
 
Voir la bio »

Thème

Un vieil homme persuadé d'avoir gagné un million de dollars veut aller  dans le Nebraska pour les toucher. Sa famille doutant de sa raison veut l'empêcher de partir ; finalement  son fils décide de l'accompagner, rejoint plus tard par son épouse et son autre fils.

Points forts

- Des comédiens exceptionnels pour cette famille Grant : Bruce Dern, le père en vieil homme entêté, solitaire; Will Forte en fils dévoué; June Squibb, en épouse pas commode mais solide; Bob Odenkirk, le fils qui a réussi... 

- Une histoire très touchante par la tendresse des relations entre le père et le fils, avec des sentiments qui s'affirment et s'affinent au long du scénario. 

- Un film en noir et blanc qui convient bien à ce roadmovie dans la partie centrale de l'Amérique: des routes sans fin, des petites villes sans rien, des bistrots dignes des témoignages photographiques de Diane Arbus, Dorothéa Lange, ou Walker Evans; des familles socialement touchées par le chômage. 

- Des personnages secondaires remarquablement croqués: les cousins, les voisins, l' ancien associé.

Points faibles

L'inévitable démonstration tenant à l'adoucissement des caractères les plus odieux. 

En deux mots...

Très beau film autour de la patience et de la tendresse qui lie au fil du récit un fils et son père, le fils découvrant  que ce père "looser" n'a pas toujours été ce vieil homme pathétique.

Recommandation

En priorité

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !