"Monsieur X" de Mathilda May : Monsieur X et Mademoiselle MM | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Monsieur X" de Mathilda May : Monsieur X et Mademoiselle MM
©

Atlanti Culture

"Monsieur X" de Mathilda May : Monsieur X et Mademoiselle MM

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

"Monsieur X"

de Mathilda May 

Musique : Ibrahim Maalouf
Mise en scène : Mathilda May
Avec Pierre Richard

INFOS & RÉSERVATION
Théâtre de l’Atelier
1 place Charles Dullin
75018 Paris
Tél. : 01 40 06 49 24
http://www.theatre-atelier.com
Du 10 décembre au 8 mars, du mardi au samedi à 19h, le dimanche à 15h. Relâche du 7 au 14 janvier.

RECOMMANDATION
Excellent


THÈME
• Une journée dans la vie de Monsieur X, du réveil au coucher. Une journée comme les autres, comme toutes les autres, qui se reproduit autour de la même obsession : peindre le portrait de la femme qu’il aime, lui donner vie afin qu’une fois le tableau accroché au mur elle lui tienne compagnie.

• Inspiré, monsieur X peint l’objet de son désir, la tête dans les nuages, il voit l’invisible, l’abstrait et l’infini et transforme l’ordinaire en une folle sarabande.

POINTS FORTS
• Pierre Richard fait de ce spectacle une rêverie poétique et drôle. On connaît l’univers du Distrait, et de tous ces films qui ont créé et enrichi son personnage de Pierrot lunaire timide, enfantin et maladroit, cherchant sa place dans un monde guère fait pour lui. 

• Il trouve ici refuge dans un univers bâti sur mesure par Mathilda May, et peut ainsi donner libre cours – de telles occasions ne sont plus si fréquentes – à son immense talent de comédien, à son sens inné du gag et de l’émotion.

• Son langage corporel et sa gestuelle uniques restent, à 85 ans – je cite son âge de sémillant jeune premier avec une immense admiration – des modèles du genre, et lui permettent de donner libre cours à sa folie burlesque. Et quelle forme !

• Mathilda May a écrit ce spectacle sans parole pour Pierre Richard comme une ode à celui qui a, en tant qu’artiste, nourri son imagination. Elle dit « j’y invente des rêveries qui se mêlent à la vie de tous les jours. En essayant d’être digne de ce qu’il représente, de son incroyable carrière et de l’amour unanime qui lui est porté ».

• Le spectacle ajoute une bonne dose de fantastique pour créer un univers onirique et poétique qui procure émotion et tendresse pour le personnage interprété par Pierre Richard. On passe de la douceur à l’absurde et du mystère à la poésie.

• Le décor, parfait de réalisme romanesque, est aussi magnifiquement ordinaire que dans un dessin de Sempé ; la musique d’Ibrahim Maalouf enchante le spectacle, la bande-son a pris le parti d’accentuer artificiellement chaque son pour en faire un élément constitutif de ce récit sans parole et un très joli travail de bruitage.
• La mise en scène est millimétrée pour que le jeu du comédien soit en permanence parfaitement « raccord » avec cette bande originale d’un genre particulier.

POINTS FAIBLES
• Même si le spectacle est très réussi – ce qui nous rend exigeant – on regrette que l’auteur n’ait pas encore plus poussé certaines scènes, gags ou situations plus avant. • Le spectacle pourrait être légèrement écourté sur la fin.

EN DEUX MOTS 
Un seul en scène sans parole où la solitude devient le plus beau des refuges, habité par un Pierre Richard plus poète que jamais. Le film muet qu’il a toujours aimé faire.

UN EXTRAIT
Si l'on peut dire dans un spectacle muet, mais heureusement Pierre Richard est plus volubile sorti de scène :

« Enfin le réintègre mon univers avec Mathilda, celui de Keaton, de Chaplin, de Tati. J’en ai trop dit, le silence est d’or. Elle me propose de rêver avec elle de tout ce qui ne se dit pas, et qui en dit bien plus »

L'AUTEUR
• La carrière de Mathilda May est marquée par un éclectisme remarquable : danseuse de formation, elle fut vite – et reste toujours – une comédienne très appréciée au cinéma, à la télévision et au théâtre (une soixantaine d’apparitions depuis les années 80 ; un César du meilleur espoir féminin). Mathilda May fut également l’héroïne d’un jeu vidéo, enregistra deux disques et écrit autant de livres.
• Après ses deux premières créations - Open Space et Le Banquet  (Molière de la meilleure mise en scène) – Miss M.M. démontre avec Monsieur X sa capacité à donner vie à ses univers « sans parole », où le fantastique investit le quotidien.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !