"Moi, moi et moi" - Comment ne pas se laisser submerger par les TPMG (Tout Pour Ma Gueule) : passionnant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Moi, moi et moi"  - Comment ne pas se laisser submerger par les TPMG (Tout Pour Ma Gueule) : passionnant
©

Atlanti-culture

"Moi, moi et moi" - Comment ne pas se laisser submerger par les TPMG (Tout Pour Ma Gueule) : passionnant

Dans la floraison des livres, souvent lénifiants, sur le "mieux-être", celui d'Hélène Vecchiali fait exception. Voilà un ouvrage sur l'individualisme narcissique, qui nous concerne tous, aussi simple et utile qu'impressionnant.

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou pour Culture-Tops

Valérie de Menou est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio »

LIVRE

MOI MOI ET MOI

d’Hélène  Vecchiali

MARABOUT

310 pages

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THEME

L’individualisme narcissique a envahi notre société, notamment au cours du  XXe siècle où il s’est propagé à la vitesse des nouveaux modes de consommation au mépris de notre planète (déchets radioactifs, réchauffement climatique, déclin des ressources). Mais les narcissiques rôdent aussi dans la vie quotidienne, au travail, en société, en famille, en couple et rendent la vie infernale. 

S’il existe un bon narcissisme qui conjugue le juste équilibre entre l’amour de soi et l’amour des autres, Hélène Vecchiali nous dévoile les profils des mauvais narcissismes et des pathologiques. Elle nous donne aussi les clés pour les identifier et se libérer de leur emprise.

POINTS FORTS

-        Un ouvrage passionnant, clair et très structuré qui se lit d’une traite

-        HÉLÈNE VECCHIALI étaye ses exposés par des exemples concrets sans jamais tomber dans la mièvrerie que l’on peut trouver dans certains magazines de psychologie

-        Le livre est très éclairant autant sur le plan individuel que sociologique. Je retiendrai notamment les passages sur la mise en scène de soi sur les réseaux sociaux par l’hypernarcissique  qui passe des vacances toujours formidables auprès de gens tout autant formidables, dans des lieux idylliques, ou la description de nos hommes politiques, tous avides de pouvoir et de reconnaissance, ou enfin, l’analyse de la formation du couple qui peut se vivre comme un couple médicament ou caractériel selon ses failles narcissiques.

-        De nombreuses pages m’ont fait sourire, j’y ai reconnu des comportements croisés çà et là… chaque lecteur pourra également identifier quelqu’un de son entourage, tiens X est un hyponarcissique !  et oh Y est un sacré hypernarcissique, je m’en doutais…

- Le bon narcissique existe néanmoins, il est en paix avec lui-même et se manifeste par l’empathie, la sagesse et l’humour. Au travail ou en société, ces qualités se propagent sur l'entourage pour le bonheur de tous.

POINTS FAIBLES

Le livre se termine par un tableau récapitulatif, mais il manque une table des matières car c’est un livre didactique qu’on peut être amené à consulter fréquemment.

EN DEUX MOTS

Il y a cinquante ans, Jacques Dutronc chantait déjà: « le dimanche à la chasse au lapin, avec mon fusil je suis le roi, et moi et moi et moi ». Le narcissisme, bien qu’exacerbé de nos jours, n’est donc pas une nouveauté même si le concept est relativement récent. Tout le monde connait l’histoire de Narcisse se mirant dans l’eau, dans la mythologie grecque, mais il n’a été évoqué en psychanalyse- par Freud- qu’à partir de 1914.

 La société est désormais submergée par ce que l’on nomme d’un acronyme les TPMG (Tout pour ma gueule) et ceux qui les refusent ou les dénoncent semblent entrer dans une forme de résistance parfois moquée.

Le TPMG, espèce largement répandue  au XXIe siècle, pense à soi avant de penser aux autres.  C’est celui qui va s’asseoir sur le strapontin dans une rame de métro bondée, ou qui nous met son aisselle transpirante sous le nez, c’est aussi celui qui va fumer un énorme cigare sous votre nez et celui de votre enfant  puis le jette dans le bac à sable d’un parc du 7e arrondissement, ou encore votre voisine du dessus qui va faire de la corde à sauter pour éliminer ses toxines jusqu’à 1 heure du matin en vous disant qu’elle est chez elle. A l’échelle planétaire, c’est le mépris écologique, les logiques de profit et de surconsommation qui font sombrer, avec arrogance, les humains.

Un peu d’espoir ? Les bons narcissiques existent et combattent le nombrilisme. Le succès fulgurant du film « Demain » cité par Hélène Vecchiali fait miroiter des solutions  par une prise de conscience globale des dommages subis et des solutions à adopter telles que l’agroécologie.  Hélène Vecchiali évoque aussi la réussite de la ville de San Francisco qui recycle 80% de ses déchets en générant des profits et en créant des emplois.

Dont acte, ne pas hésiter à rabattre le caquet  d’un hypernarcissique qui vous pourrit la vie et porter au pouvoir les bons narcissiques,  en dégageant les mauvais qui malheureusement ont réussi leur opération de séduction pour se faire élire.

UN EXTRAIT

 « Sur les réseaux sociaux, les clichés s’accumulent, sans filtre, sans humilité et la mise en scène de soi est permanente. L’appareil photo est désormais braqué sur soi, dans un enfermement réducteur, une complaisance vaniteuse » page 146

L’AUTEUR

Après une carrière d’orthophoniste et de psychanalyste, Hélène Vecchiali est devenue consultante en ressources humaines et coach de dirigeants. Elle est l’auteur de livres relatifs à la psychologie, particulièrement de  « Ainsi soient-ils » et « Mettre les pervers échec et mat » qui ont eu un fort retentissement.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !