"Mécaniques du chaos" : Terreur et désolation, un grand thriller miroir du temps, jouissif pour l'esprit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Mécaniques du chaos" : Terreur et désolation, un grand thriller miroir du temps, jouissif pour l'esprit
©Ce film d'Alexander Payne est l'histoire d'un vieil homme convai

Atlanti-culture

"Mécaniques du chaos" : Terreur et désolation, un grand thriller miroir du temps, jouissif pour l'esprit

Avec "Mécaniques du chaos", roman polyphonique, produit d'une immense culture et d'une connaissance rare de l'univers politique international, Daniel Rondeau nous offre, sans doute, son livre le plus ambitieux. Une réussite impressionnante.

Rodolphe  de Saint Hilaire pour Culture-Tops

Rodolphe de Saint Hilaire pour Culture-Tops

Rodolphe de Saint Hilaire est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

MECANIQUES DU CHAOS

de Daniel Rondeau

Ed. Grasset

 

RECOMMANDATION : EXCELLENT

THEME
Témoin privilégié des combats souterrains que livrent les forces obscures du mal, Daniel Rondeau, mécanicien du "Chaos" nous livre une fiction - reportage  aussi vrai - et aussi dramatique - que nature.

Roman polyphonique, thriller diabolique, fiction labyrinthique, livre babélien: ce "Chaos" fait vivre et survivre au moins trois histoires en parallèle, sur fond de terrorisme , de trafics en tout genre, de rivalités politiques et de guerres des services, de drames des migrants, de prostitution haut de gamme et de porno chic...en deux mots:  la terreur et la désolation à nos portes, façon Daech.

Rondeau actionne une pléiade de personnages troubles, dangereux et fanatiques, et nous conduit, avec le narrateur mi archéologue mi espion , de la Tripolitaine à la Marsa, de Catane à Kobané, des banlieues ghettoïsées et glauques de Paris, à Taurbeil-Paradis/La grande Tarte (!) très précisément, jusqu'au cœur du pouvoir élyséen, en nous ramenant régulièrement vers le centre de gravité du Chaos, le port de La Valette .

Pour ne pas perdre le fil de ce roman foisonnant , il faut en fait en suivre trois :

Un fil rouge : le personnage de Bruno, flic (un peu) perdu, qui tente, sur commande, d'infiltrer les réseaux islamistes, et qui saura tirer - on saura tout sur sa vie sexuelle - les marrons du feu à titre très personnel ! Un fil vert, celui de la culture et de l'histoire : incarné par Grimaud, archéologue distingué qui nous fait redécouvrir Carthage, couverture idéale pour démasquer les donneurs d'ordre d'un chaos programmé, au prix de tous les dangers.

Un fil orange : l'amour, les passions qui animent frénétiquement les cœurs et les corps.

 POINTS FORTS
 - Tous les ingrédients d'un bon thriller sont réunis ici, avec, en plus, une pointe d'exotisme et en prime, l'excitation perverse suscitée par une actualité dramatique.

 - L'éclairage politique, la connaissance révélée du terrain, la précision d'un reportage journalistique, l'œil et le réalisme d'une caméra cachée. On sort de la lecture très visuelle de ce docu fiction à la fois abasourdi et terrifié.

POINTS FAIBLES
 Les prémisses sont trop longs, à certains moments les fils "conducteurs"  s'emmêlent. Livre à lire d'une traite (et 426 pages, c'est long) sinon on risque de perdre ses repères. Marc Lambron, à propos de cet ouvrage de Daniel Rondeau parle de livre "rotatif". Il est vrai que, par moments, on tourne en rond !

EN DEUX MOTS
 "Les mécaniques du chaos" est un roman certes, un roman à clefs certainement.

Une histoire sinon vraie du moins vraisemblable où pointent l'expérience du diplomate et les expertises de l'homme de culture et de perspective historique qu'est l'auteur de "Chronique du Liban rebelle" , de "Carthage" et d' "Istanbul".

Un heureux mélange de Graham Green, Marc Dugain et... Gilles Kepel. Un mélange détonnant.

UN EXTRAIT
"La mort s'affaire partout, sans  s'annoncer, elle peut surgir à tout moment. Pour l'instant, la Muerte est à sa main, elle lui obéit somme un chien, mais il la sent qui prend un peu trop ses aises autour de lui" (à propos du "commandant" Moussa, djihadiste acharné et trafiquant traqué ).

L'AUTEUR
Son excellence, M. Daniel Rondeau, 68 ans en paraissant 40 avec sa grande mèche estudiantine, distingué par l'Académie Française pour l'ensemble de son œuvre et néanmoins ancien journaliste à Libération, militant humanitaire en Bosnie et compagnon d'armes de son mentor Bernard Kouchner, se définit lui même comme le pèlerin de la Méditerranée.

L'ile de Malte fut en effet le théâtre (unique) des exploits diplomatiques de l'auteur, l'un des rares écrivains authentiques à avoir embrassé la carrière, à la suite de Paul Claudel, de François Régis Bastide ou, tout récemment du très actuel et prolifique Jean Christophe Rufin. Tel ce dernier, il s'est investi furieusement dans les soubresauts d'une Afrique chaotique, Lybie, Tunisie, et d'un Moyen Orient déchiré.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !