"Les vertus de l’échec" de Charles Pépin : très, très, très utile | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Les vertus de l’échec" de Charles Pépin : très, très, très utile
©

Atlanti-Culture

"Les vertus de l’échec" de Charles Pépin : très, très, très utile

Bertrand Cousin pour Culture-Tops

Bertrand Cousin pour Culture-Tops

Bertrand Cousin est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

LIVRE

Les vertus de l’échec 

De Charles Pépin

Allary Éditions, collection Pocket

168 p.


RECOMMANDATION 

           EN PRIORITÉ 

THÈME

C’est un ouvrage salutaire qui doit être lu et relu à tous les âges de notre vie quelle que soit notre formation initiale. Il est en accès simple dans sa remarquable érudition et des exemples de destinées alternant échecs et succès éclairent notre propre problématique.

La grande affaire est de ne pas s’écrouler dans l’échec ni de s’enivrer dans le succès, dans la mesure où toute épreuve procure des leçons pour ne pas succomber à d’autres échecs et où tout grand succès doit porter à la prudence et à l’humilité. Contrairement à ce que chante Brassens, le temps d’apprendre à vivre, il n’est jamais trop tard.


POINTS FORTS

Tous les grands auteurs de l’antiquité à nos jours sont convoqués à la démonstration de Charles Pépin, illustrée de destins exceptionnels qui ont oscillé entre défaites et triomphes.

C’est donc dense, émaillé de belles citations, mais toujours compréhensible car transposé dans sa vie personnelle.

Rater, ce n’est pas être un raté, oser c’est aussi oser l’échec. Il serait vain de rechercher le bonheur qui est un état toujours contingent et parfois routinier et même médiocre. L’objectif est de traverser des épisodes de joies après avoir réussi à surmonter des échecs, à gommer des erreurs, à savourer une provisoire perfection. 


POINTS FAIBLES

Il est très difficile d’identifier des faiblesses dans ce livre, qui est pédagogique sans être touffu ou pédant. C’est un manuel de navigation pour capeler la toile par gros temps, pour godiller entre les récifs, pour savoir surfer sur une belle vague….


EN DEUX MOTS

Un livre exceptionnel que chacun doit lire en prenant des notes. Cela peut être un phare dans nos nuits d’angoisse pour, à l’aube, être prêt à se redresser, à combattre, à aimer. 

UN EXTRAIT

Ou plutôt quatre:

  • Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme (Winston Churchill).
  • Échouer c’est se demander ce que nous sommes et ce que nous pouvons devenir. 
  • Il faut être d’avantage dans le jeu sur les forces et moins dans le rapport de force.-
  • Exister c’est vivre tendu comme un pont vers l’avenir, vers les autres mais aussi vers ces dimensions de nous même que nous ne connaissons pas.

L’AUTEUR

Charles Pépin est né en 1973 à Saint-Cloud (92). Après une agrégation de philosophie, Science-Po Paris et HEC, il enseigne dans des établissements aussi différents qu’un lycée en Seine Saint Denis ou  l’Institut de la Légion d’Honneur. Auteur récemment de la « Confiance en soi », il s’est aussi lancé dans la bande dessinée avec « La planète des sages » ou « Cinquante nuances de grecs ». 

Il participe à de nombreuses émissions notamment sur Arte ou France 3 et anime un débat récurrent au MK2 Odéon. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !