"Les précieuses ridicules" : un Molière aussi jubilatoire qu'actuel | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Les précieuses ridicules" : un Molière aussi jubilatoire qu'actuel
©

Atlanti-Culture

"Les précieuses ridicules" : un Molière aussi jubilatoire qu'actuel

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »
THEATRE
LES PRÉCIEUSES RIDICULES
Une comédie de Molière
Par les Gavroches chapeautés
Mise en scène: Malu Monroe
Interprétée par Bruno Noury, Manon Nobili, Lara Pichet, Jean-Baptiste Sintès, Alexis Vandendaelen, Charles Vasner, Adrien Wadih
INFORMATIONS
Théâtre de la Comédie Saint-Michel
Les samedis à 21h30
Jusqu’à fin juin
Réservations:
 01 55 42 92 97
RECOMMANDATION
EXCELLENT
THEME
Cathos et Magdelon, deux jeunes filles prétentieuses, rejettent leurs origines qu’elles ne trouvent pas assez prestigieuses. En rencontrant deux valets qui se font passer avec pédanterie pour des nobles, elles croient côtoyer “ce qui se fait de mieux” dans les milieux les plus en vue.
Les Gavroches chapeautés dynamitent la pièce et chamboulent la mode, les nouvelles technologies, la célébrité, les expressions “en vogue”. Ils moquent la frivolité de notre époque et tournent en ridicule notre désir de paraître.
"Les précieuses ridicules", courte pièce en un acte, sont une incitation à revenir aux choses simples de la vie.
POINTS FORTS
1/ La pièce de Molière fut joué pour la première fois en 1659. Le texte est d’une étonnante modernité et a gardé sa force de frappe, pour attaquer l’ordre établi, quelle que soit l’époque.
 2/ La mise en scène de Malu Monroe est jubilatoire. S’inspirant autant de Gotlieb dans sa capacité iconoclaste à traverser les époques que de Jérôme Savary dans sa dynamique à mêler humour, musique et sens de la fête, la jeune metteur en scène fait du neuf avec du classique.
 3/ Les Gavroches chapeautés sont nés en 2015, de jeunes amis comédiens qui se sont rencontrés au Cours Florent. Ils sont en mission pour créer un théâtre populaire, poétique et riche en fantaisie. La jeune troupe, parfaitement soudée , ne nous en voudra pas de décerner une mention spéciale à Jean-Baptiste Sintès qui reprend le rôle du marquis de Mascarille créé par Molière lui-même avec un brio, une veine comique et un talent formidables.
POINTS FAIBLES
La salle n’était pas pleine. Puissent de bonnes critiques, un bouche à oreille tonitruant et leur participation au “off” d’Avignon leur apporter le succès qu’ils méritent...
EN DEUX MOTS
Molière  à la Comédie Française, c’est bien, mais redécouvrir sa puissance comique et sa veine satirique dans une petite salle du quartier latin est jouissif ! Le théâtre est une création perpétuelle surtout quand il est inventif, stimulant et euphorisant.
UN EXTRAIT
Mascarille:
  “Il est vrai qu’il est honteux de n’avoir pas des premiers tout ce qui se fait ; mais ne vous mettez pas en peine, je veux établir chez vous une académie de beaux esprits, et je vous promets qu’il ne se fera pas un bout de vers dans Paris, que vous ne sachiez
 par cœur avant tous les autres. Pour moi, tel que vous me voyez, je m’en escrime un peu quand je veux, et vous verrez courir de ma façon dans les belles ruelles de Paris, deux cents chansons, autant de sonnets, quatre cents épigrammes, et plus de mille madrigaux,
 sans compter les énigmes et les portraits”.
L’AUTEUR
Molière. Qu’ajouter ? Il apporta avec "Les précieuses ridicules" une dimension parodique, en montrant au public que la société contemporaine pouvait être tournée en dérision, en donnant matière à une pièce bouffonne. La parodie rencontra un tel succès que ses adversaires y virent une satire dirigée contre des personnes réelles. Il dut s’en défendre en arguant qu’il ne s’en prenait qu’à des types sociaux. La voie vers un humour comico-satirique était ouverte...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !