"Coming home" : voilà un vrai grand film | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"Coming home" : voilà un vrai grand film
©wikipédia

Atlanti-culture

"Coming home" : voilà un vrai grand film

Ne faîtes pas comme tout le monde cette semaine. Allez voir "Coming home", hymne profond et magnifique à l'amour.

Jacqueline Le Bris

Jacqueline Le Bris

Jacqueline Le Bris est chroniqueuse pour le site Culture-Tops.
 
Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
 
Voir la bio »

Le réalisateur

Zhang Yimou, chinois, né en 1951, est un cinéaste, auteur de 19 films réalisés depuis 1987. En France certains d'entre eux ont connu une grande notoriété. Les films "Shorgo rouge" (1987), "Epouses et Concubines"(1991), "Qui JU, une femme chinoise" (1992), portent un message politique ou sociétal. Consacrés aux arts martiaux, "Hero" (2002), "Le secret des poignards volants" (2003) sont exceptionnels. Son oeuvre a reçu de très nombreuses distinctions et récompenses. Sur un plan personnel, Zhang Yimou, dès la révolution culturelle de 1966, a dû arrêter ses études, travailler dans une ferme puis dans un atelier de tissage, passant 1O ans de sa vie en travail manuel de rééducation. Puis il a pu intégrer l'université de cinéma de Pékin.

Thème

En 1966 la révolution culturelle en Chine a conduit à l'internement, dans des centres de rééducation, de personnes à haut niveau culturel. Un ancien professeur prisonnier depuis de nombreuses années parvient à s'évader lors d'un transfert. Il tente de revoir sa famille mais le parti la tient sous surveillance afin de le reprendre. Cependant il réussit à contacter son épouse qui veut le secourir. Leur fille, danseuse, brigue un premier rôle dans un ballet à la gloire du communisme, mais étant la fille du déserteur elle est très surveillée et apâtée par la police politique. Après de nombreuses années d'absence il est réhabilité et veut rentrer chez lui. Hélas sa femme devenue amnésique, ne reconnait pas son époux et continue à l'attendre. Leur fille a dû quitter la maison et lui même doit se construire une vie qui lui permette de s'occuper des siens malgré eux.

Points forts

Un scénario basé sur trois histoires personnelles nécessairement imbriquées: le père ayant vécu le pire veut retrouver un bonheur tranquille; la mère devenue amnésique s'est bloquée sur une situation antérieure, elle est traumatisée par deux événements dramatiques dont son mari n'a pas connaissance; la fille, Dandan, est un élément du drame familial. - Gong li est exceptionnelle de subtilité de jeu dans les périodes successives relatées dans le film: en épouse jeune encore, inquiète, empêchée de porter secours à son mari pourchassé, puis en femme amnésique uniquement acrochée au souvenir d'un mari jeune. Elle interprète avec une grande justesse de déplacement la femme plus âgée, fragilisée par les drames de sa vie. -Chen Daoming, l'époux, a un rôle magnifique qu'il interprète avec délicatesse mais, aussi, une force exceptionnelle. Il est bouleversant dans sa volonté de trouver un moyen de casser le mur psychologique derrière lequel sa femme est enfermée. - la dernière image du film est d'une grande beauté, elle est l'aboutissement de cet "amour absolu", éprouvé en temps différé par ces deux êtres.

Points faibles

Je n'en vois pas.

En deux mots...

C'est un film exceptionnel car il montre l'amour total de ces deux époux dont la jeunesse et la famille ont été brisées par l'ignominie d'un pouvoir totalitaire. Elle l'aime au passé, il l'aime au présent. Il reconstruisent ensemble une destinée commune autour d'un "absent" si essentiellement présent.

Recommandation

En priorité    

COMING HOME un film de ZHANG YIMOU avec Gong Li (l'épouse), Chen Daoming (l'époux), en salle depuis 17 décembre 2014. Présenté au festival de Cannes en mai 2014 (hors compétition).

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !