Warblr : une application pour identifier un oiseau grâce à son chant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Warblr : une application pour identifier un oiseau grâce à son chant.
Warblr : une application pour identifier un oiseau grâce à son chant.
©Reuters

Pourquoi pas

Warblr : une application pour identifier un oiseau grâce à son chant

Comme Shazam ou SoundHound, Warblr enregistre le chant à proximité de vous sur votre smartphone pour l'analyser en temps réel et identifier l'espèce en fonction du son.

Sauriez-vous identifier un oiseau par son seul chant ? Une nouvelle application nommée Warblr a pour fonction d'aider les apprentis ornithologues à reconnaître un oiseau grâce au seul son de son gazouillis.

Comme Shazam ou SoundHound, Warblr enregistre le chant d'oiseau à proximité de vous sur votre smartphone pour l'analyser en temps réel et identifier l'espèce en fonction du son. La technologie utilisée est toutefois différentes des autres applications car le procédé est bien plus complexe. "Même le plus simple chant d'oiseau diffère subtilement à chaque fois", explique le cofondateur de Warblr, DanStowell. "Notre technologie doit marcher pour chaque oiseau de chaque espèce. Or, il est courant pour les oiseaux de continuer à apprendre des chants différents tout au cours de leur vie. Les oiseaux migratoires sont même connus pour revenir de leur périple hivernal avec de nouvelles sonorités, apprises outre-mer".

Dan Stowell et la PDG de Warblr, Florence Wilkinson, ont développé l'application grâce à la subvention de l'Université Queen Mary de Londres et espèrent aujourd'hui recevoir 50 000 livres supplementaires de la part de Kickstarter. Leur objectif est de lancer l'application au cours du printemps et de rapprocher les humains de la nature. "Nous voulons que les gens sortent, apprennent sur la vie sauvage qui est à leur porte, parce que nous pensons que cela les poussera à vouloir la protéger pour les générations futures", déclare Florence Wikinson. 

Lu sur Wired.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !