Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique
©Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Je suis victime SARL

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

La chanteuse est accusée d'insulter la culture indienne et l'islam. Rien que ça.

Difficile, en 2019, de faire quoi que ce soit sans être accusé d'avoir heurté la sensibilité de tel ou tel groupe. Dernier exemple en date : la séance photo réalisée par la chanteuse et actrice Selena Gomez pour la marque de vêtements de sport Puma. Sur les photos, la jeune femme de 27 ans est vêtue de produits de la marque, "inspirés du rugby pour un style chic" selon Puma, mettant en valeur ses formes. Elle est debout sur une pile de livres, dans une bibliothèque.

Vous comprenez le problème ? 

Non ?

Explication : dans la culture indienne, les livres (symbolisant le savoir) sont sacrés. La déesse Saraswati réside en eux, selon les croyances hindoues. De nombreux internautes indiens se sont donc offusqués de cette séance photo, expliquant que "si quelqu’un touche par accident un livre avec son pied, il doit poser ce livre sur son front en geste d’excuse", ce que n'a probablement pas fait Selena Gomez.

Un internaute a aussi fait remarquer que les premiers versets révélés du Coran, présents dans la sourate 96, disent : "Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé / qui a créé l'homme d'une adhérence. / Lis! Ton Seigneur est le Très Noble / qui a enseigné par la plume, / a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas". Conclusion : en plus d'insulter la culture indienne, Selena Gomez insulte l'islam. CQFD.

 

News18

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !