Voilà comment Christophe Dechavanne justifie son excès de vitesse (230 km/h !) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Voilà comment Christophe Dechavanne justifie son excès de vitesse (230 km/h !)
©

Scénario

Voilà comment Christophe Dechavanne justifie son excès de vitesse (230 km/h !)

L'animateur a eu un "pressentiment désagréable" lorsqu'une grosse cylindrée est arrivée à sa hauteur sur l'autoroute.

Un peu parano, Christophe Dechavanne ? Fin août, l'animateur a été intercepté par la police, sur l'autoroute A71, après un impressionnant excès de vitesse : 230km/h (vitesse retenue 218 km/h). Jugé ce jeudi, il a finalement perdu son permis pour 4 mois et a dû payer une amende de 1000 euros. Au tribunal de Blois, il a néanmoins tenu à justifier son comportement, racontant ainsi une véritable scène de film. "Je rentrais de Paris avec ma fille. Environ 45 kilomètres avant l'interception des gendarmes, une BMW s'est placée à ma hauteur. Le passager avant droit a regardé ma voiture qui est un véhicule convoité par les organisateurs de go fast. La voiture a ralenti et s'est placée derrière moi. J'ai eu un pressentiment désagréable."
Le go fast, c'est cette technique utilisée par les trafiquants de drogue pour transporter leur marchandise, en roulant très rapidement sur les autoroutes. "Des amis ont déjà été agressés pour leur voiture, je voulais protéger ma fille alors j'ai appuyé fort sur l'accélérateur pour les semer. Je les ai largement distancés."
Sauf que c'est la police qui s'est lancée à sa poursuite. "Quand j'ai vu un gyrophare je me suis dit ouf ! Et puis j'ai regardé mon compteur et je me suis dit ah non, pas ouf... Je suis sincèrement désolé" a-t-il déclaré. 
Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !