VIH : les hommes circoncis sont mieux protégés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les hommes circoncis sont moins touchés par les MST et le VIH.
Les hommes circoncis sont moins touchés par les MST et le VIH.
©REUTERS/Stringer

Etude

VIH : les hommes circoncis sont mieux protégés

La circoncision modifie radicalement le microbiome du pénis selon des chercheurs américains.

Messieurs, la circoncision pourrait bien vous sauver la vie. Des scientifiques de l’université de Washington aux Etats-Unis ont en effet cherché à comprendre pourquoi la circoncision permet de diminuer jusqu’à 60% le risque d’infection par le virus du sida mais aussi le risque d'infection par le papillomavirus humain et le virus de l'herpès simplex 2.

Dans l’étude publiée dans le revue Mbio, l’équipe de chercheurs révèle ainsi que la modification du microbiome, c’est-à-dire de l’ensemble des bactéries présentent dans un organe, du pénis serait responsable des différences entre hommes circoncis et homme non circoncis.

En comparant les deux cas, les universitaires se sont en effet rendu compte que les pénis qui n’étaient pas circoncis possédaient un grand nombre de bactéries. Or ces dernières activent les cellules de Langerhans qui se trouvent dans le prépuce. Le rôle antiviral de ces cellules est donc perturbé et suite à leur activation, les cellules de Langerhans vont avoir un effet néfaste en liant et en délivrant des particules de VIH directement aux lymphocytes T, entraînant donc une infection.

Les scientifiques estiment que nettoyer le pénis de certaines bactéries pourraient empêcher les cellules de Langerhans de favoriser l’infection. Pour se faire, les hommes doivent décalotter et laver la face interne du prépuce tous les jours puisque c’est là que se logent les bactéries.

Si la circoncision, une opération chirurgicale qui est souvent pratiquée pour des questions religieuses, est déjà recommandée dans les pays dans lesquels le virus du VIH est très répandu, les universitaires ne cherchent pas à montrer que tous les hommes devraient être circoncis. L’objectif est seulement d’identifier quelles bactéries augmentent le risque d’infection au virus du sida afin de réduire ces risques.

Lu sur 24 Matins

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !