Valérie Trierweiler se confie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Valérie Trierweiler se confie
©

Shadow first lady

Valérie Trierweiler se confie

La compagne de François Hollande parle d’elle et de l’élection présidentielle dans Gala.

Même pas peur. Dans un entretien à l’hebdomadaire Galamercredi, Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, affirme que le pouvoir ne l’a "jamais impressionnée", elle qui "l’a approché tôt" quand elle a "commencé [son] métier de journaliste politique".

Celle qui pourrait devenir Première dame de France en cas d’élection du candidat socialiste, se veut également humble vis-à-vis de l’argent, en se disant "incapable de vivre au-dessus de [ses] moyens". Elle ajoute que  "l'argent permet aussi la générosité. Quand il est gagné de façon honnête, il ne me gêne pas. A la condition qu'il soit justement partagé".La journaliste parle également de son respect pour les enseignants ou de son intérêt pour l’ engagement des femmes.  

Elle dément être " froide", affirmant qu’elle préfère ne pas se "mettre en avant"."J'ai du caractère depuis toujours. Je suis franche et j'aime qu'on le soit avec moi", dit-elle encore. Elle confie également vivre "le grand amour en ce moment, et depuis plusieurs années, celui qui emporte tout, qui vous rend unique et qui rend la vie si douce". 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !