Une étude révèle que le baiser romantique n'est pas une pratique universelle : certaines cultures trouvent même cela dégoûtant | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
La tribu des Mehinaku au Brésil considère le baiser comme dégoûtant
La tribu des Mehinaku au Brésil considère le baiser comme dégoûtant
©Reuters

Kiss Kiss Bang Bang

Une étude révèle que le baiser romantique n'est pas une pratique universelle : certaines cultures trouvent même cela dégoûtant

L'étude démontre que sur les 168 cultures étudiées, seulement 46% d'entre elles pratiquent le baiser dans un contexte romantique.

Les Occidentaux appréhendent le baiser comme un plaisir universel, mais, dans certaines cultures il n'est pas du tout pratiqué et parfois même considéré comme dégoûtant. Une étude a démontré que sur 168 cultures, seulement 46% d'entre elles pratiquent le baiser dans un contexte romantique. Les chercheurs expliquent que, par exemple, sur 33 cultures nord-américaines analysées,  15 ne s'embrassent jamais.

Si la baiser romantique est une pratique normale au Moyen-Orient, 3 des 10 pays européens étudiés trouvent cela répugnant, voire carrément inacceptable dans un contexte romantique. En Asie, 10 pays sur 27 ne pratiquent pas le baiser. De même, les ethnologues qui étudient les cultures sub-sahariennes ou amazoniennes n'ont pu témoigner d'une telle pratique. Selon la BBC, la tribu des Mehinaku au Brésil considère cela comme dégoûtant.

Pour William Jankowiak de l'Université du Nevada à Las Vegas, le baiser est un comportement acquis développé par les sociétés occidentales et transmis de générations en générations. Une étude plus ancienne estimait que le baiser était une pratique partagée par près de 90% des cultures. L'universitaire dénonce un "ethnocentrisme" qui aurait abouti à une conception fausse du baiser romantique.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !