Un groupe de chercheurs réhabilite la viande rouge et la charcuterie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Un groupe de chercheurs réhabilite la viande rouge et la charcuterie
©Reuters

A table !

Un groupe de chercheurs réhabilite la viande rouge et la charcuterie

S'alimenter avec de la viande rouge n'augmenterait pas les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète.

Une nouvelle étude vient contredire les appels à limiter sa consommation de viande rouge et de charcuterie. Il ne serait pas en lien avec l'augmentation des risques de cancers et de maladie cardiovasculaires. Réduire sa consommation ne serait d'ailleurs pas recommandé par les scientifiques qui préconisent "de continuer " à se nourrir de la même façon c'est-à-dire trois à quatre portions en moyenne en Amérique du Nord et en Europe. Pour ces chercheurs, arrêter ou réduire ce mode d'alimentation ne changerait que légèrement les risques de maladies : de "faible" à "très faible".

Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !