Un curé brésilien suspendu pour avoir fait des selfies nu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une enquête a été ouverte, le prêtre pourrait être excommunié.
Une enquête a été ouverte, le prêtre pourrait être excommunié.
©Reuters

L'arroseur arrosé

Un curé brésilien suspendu pour avoir fait des selfies nu

Le curé de l'Eglise Santo Antonio, connu pour ses positions très conservatrices, a vu des selfies de lui dévoilés sur Internet.

Faites ce que je dis, mais pas ce que je fais. Un curé du diocèse de Campos de Goytacazes, situé au nord de l'Etat de Rio de Janeiro au Brésil, a pour l'habitude de dénoncer les baisers sur la bouche et les relations sexuelles dans ses sermons du dimanche. Dans son blog, "Se catéchiser avec Jésus", le prêtre fait preuve d'un conservatisme ardu, bien loin des positions progressistes du pape François. Ce fut donc la stupeur dans la paroisse quand des photos osées d'Alfredo Rosa Borges sont parues dans la presse.

En réalité, il s'agit de selfies de l'homme d'Eglise en tenue d'Adam. Des images prises devant un miroir, dévoilées sur l'application Whats App et largement reprises sur les réseaux sociaux, qu'il envoyait à sa maitresse supposée. A sa hiérarchie, Alfredo Rosa Borges aurait expliqué avoir une simple relation virtuelle avec la jeune femme, mais n'aurait jamais eu de relations sexuelles avec elle.

A ses fidèles, il aurait d'abord expliqué qu'il s'agissait d'un montage avant de leur avouer que tous les Hommes étaient "des pêcheurs". Sauf que dans l'Eglise catholique ont ne badine pas avec les règles. Pour le moment, le curé du diocèse de Campos de Goytacazes a été suspendu de ses fonctions mais une excommunication de l'Eglise serait à l'étude.

Lu sur odia.ig.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !