Un buste du général de Gaulle a été vandalisé à Hautmont dans le Nord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un buste du général de Gaulle a été vandalisé à Hautmont dans le Nord
©BBC / AFP

Dégradation "scandaleuse"

Un buste du général de Gaulle a été vandalisé à Hautmont dans le Nord

Un buste de Charles de Gaulle a été vandalisé à Hautmont dans le Nord. L’inscription "esclavagiste" a notamment été inscrite.

Selon le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, un buste de Charles de Gaulle a été vandalisé à Hautmont.

Sur Twitter, Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, a dénoncé une dégradation "scandaleuse". Cet acte de vandalisme intervient à trois jours des 80 ans de l'appel du 18 juin.

L'élu des Républicains a publié, ce lundi 15 juin, sur Twitter, deux photographies du buste du général de Gaulle après la dégradation. Le visage du général de Gaulle a été recouvert de peinture jaune. L'inscription "Esclavagiste" a également été tracée en lettres capitales rouges.

Cette dégradation s'inscrit dans un contexte de déboulonnages de statues de personnages historiques aux Etats-Unis et en Europe. Les statues de Christophe Colomb ont notamment été ciblées. Celles de Colbert et de Winston Chruchill ont aussi été menacées. 

Ces dégradations interviennent alors que le débat a été relancé sur le racisme, l'esclavage et la colonisation dans le cadre des manifestations suite à la mort de George Floyd aux Etats-Unis le 25 mai dernier à Minneapolis.
En France, "la République ne déboulonnera pas de statue", a précisé Emmanuel Macron dans son allocution télévisée, ce dimanche soir. 

Dans une tribune publiée samedi dans les colonnes du Monde, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault avait proposé de débaptiser deux salles de l'Assemblée nationale et de Bercy portant le nom de Colbert, "l'auteur du code noir". 

La Voix du Nord

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !