Un bar à céréales, symbole de la gentrification de Londres, vandalisé par des manifestants anarchistes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les frères Keery ont ouvert ce bar en décembre 2014
Les frères Keery ont ouvert ce bar en décembre 2014
©Reuters

Céréales killer

Un bar à céréales, symbole de la gentrification de Londres, vandalisé par des manifestants anarchistes

Critiqué lors de son ouverture en décembre 2014, le Cereal Killer Cafe des frères Keery a été la cible, ce samedi 26 septembre, à Londres, d'une manifestation anti-gentrification organisée par le Class War Party, un parti anarchiste.

"5 pounds [6,80 euros] le bol de céréales alors que des gens meurent de faim." était l'un des mots d'ordre de la manifestation de ce samedi à Londres. Organisé par le petit parti anarchiste "Class war party", le rassemblement s'en est pris au symbole de l'embourgeoisement des quartiers populaires londoniens, le controversé bar à céréales "Cereal Killer" de Shoreditch.

Preuve de la violence de cette manifestation, la vitrine a été dégradée (des oscénités ont été écrites à la peinture) par des centaines de personnes portant des torches et des masques de cochons, selon le "Evening Standard". Sur la page Facebook de l'événement, on pouvait lire ce genre de phrases : "Nous ne voulons pas d’appartements de luxe que personne ne peut se payer, nous voulons des logements vraiment abordables. Nous ne voulons pas de petits bars servant du gin ou des petits brioches, nous voulons une communauté".

Les deux tenanciers du bar, deux frères jumeaux qui se défendent de défigurer le quartier, ont dénoncé dans un tweet un "crime de haine".

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !