Toujours plus haut : le mont Everest a grandi de 86 centimètres | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Toujours plus haut : le mont Everest a grandi de 86 centimètres
©

En pleine croissance

Toujours plus haut : le mont Everest a grandi de 86 centimètres

La hauteur du point culminant de notre planète Terre a été recalculée lors d'une enquête népalaise et chinoise. Désormais si l'on vous pose la question au Trivial Pursuit, vous devrez dire qu'il mesure 8 848,86 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Les résultats sont parus aujourd'hui, le mont Everest mesure aujourd'hui 86 centimètres de plus que ce que l'on pensait. Une déclaration conjointe des autorités chinoises et du Département d'enquête du Népal a annoncé cette nouvelle mesure et il s'agit de la première mesure sérieuse du toit de la terre en 16 ans.

Au printemps dernier, un groupe d'arpenteurs et de guides népalais ont eu la chance de ne pas être confinés et de braver le froid pour atteindre le sommet à 3 heures du matin afin d'effectuer le travail de mesure. L'équipe de chercheurs a utilisé deux techniques d'estimation afin d'être le plus précis possible. Le 22 mai 2019, une équipe a atteint le pic du mont afin d'y déployer un récepteur GPS ainsi qu'un radar pénétrant dans le sol pour y mesure la profondeur de la neige sur le sol. Pendant ce temps, d'autres arpenteurs ont attendu sur huit sites pour mesurer son élévation au lever du soleil quand l'atmosphère est la plus claire. 

Une année plus tard, des responsables chinois et népalais ont annoncé une nouvelle étude pour mesure le sommet à l'aide du réseau chinois de satellites Beidou, une alternative du système GPS afin d'avoir les résultats les plus précis. Aujourd'hui, les résultats concordants sont enfin publiés par les deux équipes mais comme toute enquête il existe une certaine marge d'erreur et l'Everest garde encore tous ses secrets.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !