Scientifiquement prouvé : cet après-rasage fait succomber les femmes... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Dior a été le premier parfumeur à utiliser l'hédione en 1966.
Dior a été le premier parfumeur à utiliser l'hédione en 1966.
©

Infaillible

Scientifiquement prouvé : cet après-rasage fait succomber les femmes...

Des chercheurs ont pu établir un lien entre la présence d'hédione dans un parfum et l'activation d'hormones sexuelles dans le cerveau via les tissus nasaux.

Selon une récente étude scientifique, le célèbre parfum Eau Sauvage de Christian Dior contient un composant chimique qui stimule une zone du cerveau responsable de la libération des hormones sexuelles chez les femmes.

Si le fait que les humains puissent communiquer via les phéromones a engendré de nombreux débats parmi les scientifiques, les chercheurs ont pu établir un lien entre la présence d'Hédione dans un parfum et l'activation d'hormones sexuelles dans le cerveau via les tissus nasaux.

"Nos résultats constituent la preuve que les phéromones affectent la perception olfactive chez les humains" affirme le professeur Hanns Hatt de l'université allemande de Bochum.

Dior a été le premier parfumeur à utiliser l'hédione en 1966, à tel point que de nombreuses femmes ont décidé d'en faire leur propre parfum. Depuis, cette substance a été utilisée pour de nombreux parfums de Guerlain, Chanel, Issey Miyake, Thierry Mugler ou encore Marc Jacobs.

Lu sur The Telegraph

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !