Royaume-Uni : Palmerston, le chat officiel du Foreign Office, est un philanthrope | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Royaume-Uni : Palmerston, le chat officiel du Foreign Office, est un philanthrope
©@PalmerstonFOCat

Miaou

Royaume-Uni : Palmerston, le chat officiel du Foreign Office, est un philanthrope

Palmerston, chasseur de souris en chef du ministère des Affaires étrangères britanniques, lève des fonds pour les refuges pour animaux.

Palmerston, beau chat au dos noir et au museau blanc, est chasseur de souris en chef du Foreign Office, le ministère des Affaires étrangères britanniques. Ce n'est pas une blague, c'est très sérieux. De nombreux ministères britanniques se dotent de ces préposés à fourrure, dont la tâche est de chasser les rongeurs qui peuvent circuler dans ces vieux bâtiments, et qui ont des titres officiels.

Le 10 Downing Street a également son chat depuis des décennies (celui préposé à Winston Churchill s'appelait Rufus d'Angleterre), et les relations tendues entre le chat du gouvernement, Larry, et David Cameron, ont fait les choux gras de la presse

Et Palmerston, dont le rôle dans les négociations sur le Brexit, sans doute essentiel, n'a pas été éclairci, a une vie active. Il ne s'est pas laissé abattre par des calomnies prétendant qu'il était agent secret à la solde de Bruxelles, et reste actif sur Twitter

Mais il est également philanthrope. L'Evening Standard nous apprend ainsi que Palmerston n'oublie pas les félins moins fortunés. Il a ainsi levé 1000 pounds (environ 1100 euros au taux de change plombé par le Brexit) par la vente de tasses à son éfigie, une somme poussée jusqu'à 2800 livres Sterling (3100 euros) par des dons de ses nombreux fans, le tout au bénéfice du refuge pour chats et chiens de Battersea, le quartier de Londres dont il est originaire. 

"Si Palmerston élimite sans pitié les rongeurs du ministère, il est une âme félinanthropique et veut aider ses anciens amis de Battersea", a déclaré un porte-parole du ministère. 

Pour mémoire, le chat porte le nom de Lord Palmerston, un des plus grands chefs de la diplomatie britannique au XIXème siècle, ministre des Affaires étrangères pendant 16 ans, de 1830 à 1841 et de 1846 à 1851.

Précédemment dans les aventures de Palmerston : Royaume-Uni : le chat du Foreign Office accusé d'être un espion

Lu sur le Evening Standard

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !