Robin Williams : quelques heures après sa mort, une chaîne britannique diffuse l'épisode d'une série se moquant de l'acteur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Le fameux épisode de la série Family Guy a été diffusé mardi soir à 23 heures
Le fameux épisode de la série Family Guy a été diffusé mardi soir à 23 heures
©

Humour anglais

Robin Williams : quelques heures après sa mort, une chaîne britannique diffuse l'épisode d'une série se moquant de l'acteur

Prise d'assaut par les fans sur les réseaux sociaux après la diffusion de cet épisode de "Family Guy", la chaîne "7Mate's" affirme qu'il s'agit bien d'une coïncidence.

Une chaîne de télévision britannique a diffusé mardi un épisode de la cinglante série américaine "Family Guy", se moquant de l'acteur Robin Williams... et ce seulement quelques heures après l'annonce de sa mort. Sur les réseaux sociaux, la châine "7Mate's" a ainsi été prise d'assaut par un grand nombre de fans : un des responsables de la communication de la chaîne a du expliquer qu'il ne s'agissait pas d'un acte de cynisme, mais bien d'une simple coïncidence. Le fameux épisode de la série "Family Guy" a donc été diffusé mardi soir à 23 heures, soit à peine une quinzaine d'heures après l'annonce du suicide de l'acteur. 

Sur Twitter, plusieurs fans se sont ainsi rapidement indignés de ce choix de programmation, pointant du doigt une décision "étrange", qui "manque de sensibilité".  Si les dirigeants de la chaîne affirment qu'il s'agit bien d'une coïncidence, "7Mate's" n'est cependant pas la seule à avoir malencontreusement diffusé un épisode raillant l'acteur disparu : toujours au royaume-Uni, la BBC a aussi offert "par inadvertance" à ses téléspectateurs un épisode se moquant de Robin Williams. 

lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !