Rat-taupe nu : et s'il était utile pour lutter contre le cancer ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Rat-taupe nu : et s'il était utile pour lutter contre le cancer ?
©Barshop Institute for Longevity and Aging Studies

Santé

Rat-taupe nu : et s'il était utile pour lutter contre le cancer ?

Le rongeur méconnu et immonde produirait de l'acide hyaluronique qui activerait la réparation des tissus et empêcherait les cellules de développer des tumeurs.

On aurait peut-être trouvé un remède au cancer : le rat-taupe nu. Méconnu et immonde, le rongeur qui évolue principalement en Afrique de l'est, produit en grande quantité une substance qui empêche la prolifération de tumeurs cancéreuses, ont récemment révélé deux chercheurs de l'Université de Rochester, à New York, dans une étude publiée dans le magazine Nature. Et la substance, espèrent les scientifiques, pourra peut-être un jour être utilisée pour l'Homme.

L'animal ne contracte jamais de cancer. Résultat, il jouit d'une espérance de vie de trente ans en moyenne, contre quatre pour les souris, cousines éloignées bien moins résistantes au cancer. Le rat-taupe nu produit cette molécule en énorme quantité, cinq fois plus que chez la souris ou chez l'Homme. Or, les scientifiques se sont aperçus qu'en la bloquant génétiquement, l'animal perdait toute résistance au cancer. L'acide hyaluronique en effet, booste, la réparation des tissus et empêche les cellules de développer des tumeurs.

"Il y a des raisons de penser que l'acide hyaluronique pourrait s'avérer efficace pour les humains", assure Andrei Seluanov, l'un des chercheurs, sur le site de l'Université de Rochester. "Cette molécule est déjà utilisée dans les injections anti-rides ou pour soulager la douleur des malades de l'arthrite des genoux. Nous espérons qu'elle puisse donner lieu à de nouveaux traitements contre le cancer", poursuit l'expert. Toutefois, il faudrait réussir à faire en sorte que la molécule soit produite dans tout l'organisme. Et il n'est pas encore certain que l'acide hyaluronique fonctionne pour tous les cancers, nuancent les chercheurs, qui gardent tout de même bon espoir.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !