Prince George : il soufflera sa première bougie en Ecosse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le prince George va fêter son premier anniversaire
Le prince George va fêter son premier anniversaire
©Capture d'écran

C'est bientôt

Prince George : il soufflera sa première bougie en Ecosse

Le bébé le plus célèbre d'Angleterre fêter son premier anniversaire le 22 juillet prochain.

Il y a presqu'un an jour pour jour, le monde entier avait les yeux rivés sur Londres. En effet, le 22 juillet 2013, Kate Middleton accouchait de son premier enfant est donnait, avec le prince George, un héritier au trône de Grande-Bretagne. Depuis cette première apparition publique à la sortie de la maternité, le bébé a bien grandi et même fait ses premiers pas.  Mais il est désormais  temps de souffler sa première bougie. Pour un tel évènement, la couronne britannique a mis les petits plats dans les grands. Le royal baby sera en effet l'invité d'honneur de de son arrière-grand-mère Elizabeth II, en Ecosse, à Balmoral plus précisément.  

D’après le Daily Mail, les proches du petit prince, dont Mia Grace, la fille de Zara Philips, devraient se retrouver dans la maison des Middleton, dans le Berkshire, là où George a passé les premiers jours de sa vie. Et comme le relaie Grazi c’est Carole Middleton, la grand-mère maternelle du prince George,  qui a pris les choses en main. Elle aurait notamment choisi Peter le Lapin, un célèbre conte pour enfants, comme thème de la surprise party qui devrait durer environ trois heures. 

Le Daily Mail liste aussi les cadeaux que devraient avoir le royal baby pour son premier anniversaire : un  ballon, un train en bois, des vêtements ou encore  album de photos souvenirs… Du classique en somme. 

 
lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !