Pourboires : les hommes donnent en moyenne 25% de plus aux serveuses blondes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Les serveuses blondes ont plus de chance que les autres d'avoir un pourboire
Les serveuses blondes ont plus de chance que les autres d'avoir un pourboire
©Reuters

C'est pas juste

Pourboires : les hommes donnent en moyenne 25% de plus aux serveuses blondes

Plusieurs études scientifiques ont été menées dans les restaurants et bars français et américains.

Laisser un pourboire ? Oui mais combien. La question se pose souvent dans les bars et les restaurants. Des études viennent d'être faites sur le sujet et kes résultats sont plutôt étonnants.

Ainsi, selon une enquête de TripAdvisor, les Français laissent ppeu de pourboires. 16% contre 7% l'an passé avouent même ne rien donner aux serveurs. 33% des personnes interrogées disent laisser moins en 2014 que les années précédentes. Par ailleurs, l'étude montre que les serveurs qui entretiennent une relation "de proximité" avec les clients sont davantage susceptibles d'obtenir un pourboire. Le Parisien relaie une étude et signale que selon Michael Lynn, professeur de marketing et spécialiste des habitudes consuméristes, "les serveurs qui se rapprochaient de leurs clients, à 10 ou 15 cm, créaient le lien nécessaire au petit bonus". 

Enfin, une étude française s'est intéressée aux caractéristiques physiques des serveuses. "Nicolas Guéguen, psychologue à l'université de Bretagne-Sud, a ainsi fait porter des perruques brune, rousse et blonde à des serveuses de restaurant" explique le Parisien. Le résultat est intéressant. Les hommes donnent en effet 25% de pourboires de plus aux serveuses blondes. Chez les femmes, cela n'a en revanche aucune influence. Par ailleurs, les clientes masculins donnent des pourboires à 41% du temps. 32% des clientes seulement.

Lu sur Le Parisien

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !