Des policiers américains s'improvisent chasseurs de fauves | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Parmi les 56 animaux sauvages échappés, plusieurs dizaines de lions.
Parmi les 56 animaux sauvages échappés, plusieurs dizaines de lions.
©Flickr / cheetah100

Safari

Des policiers américains s'improvisent chasseurs de fauves

Ils ont dû capturer en urgence 56 animaux sauvages, parmi lesquels des ours, des lions et des tigres, libérés de leur réserve par le propriétaire.

Les policiers du comté de Muskingum, dans l'est de l'Ohio, aux États-Unis, se sont vus confier mardi une mission pas tout à fait comme les autres... Cette fois-ci pas de criminels à traquer, mais cinquante-six animaux sauvages - lions, tigres, ours, loups ou encore guépards - échappés d'une réserve privée après le suicide de leur maître.

Selon le maire de Zanesville, la ville où est située la réserve, c'est lui qui aurait ouvert les cages avant de se donner la mort.

Après deux jours de safari, six animaux seraient encore portés disparus, six ont été capturés et les autres tués. Faute d'un nombre suffisant de seringues hypo-dermiques pour endormir les bêtes, "nous avons été contraints de neutraliser ces animaux avant qu'ils agressent le voisinage", a justifié le shérif local.

En attendant que la situation soit sous contrôle, les écoles ont été fermées et les habitants du comté priés de rester chez eux.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !