ONPC : Laurent Ruquier et France 2 au bord du divorce | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
ONPC : Laurent Ruquier et France 2 au bord du divorce
©BERTRAND GUAY / AFP

Le torchon brûle

ONPC : Laurent Ruquier et France 2 au bord du divorce

Le JDD rapporte que les relations entre l'animateur et la chaîne se sont nettement dégradées après l'invitation de Yann Moix dans On n'est pas couché.

La rentrée télévisuelle n'a que quelques jours, et déjà tout va mal entre France 2 et Laurent Ruquier. Le JDD raconte que la chaîne publique n'a absolument pas digéré le passage de Yann Moix, accusé de dessins antisémites et racistes, dans la première émission de la saison, le 31 août. Les responsables de la chaîne ont trouvé ce passage "extraordinairement complaisant", plein de "connivence", voire "consanguin", cite le journal. En effet, la productrice d'ONPC, Catherine Barma, produisait une émission de Yann Moix sur Paris Première, qui a annoncé vendredi son annulation. Les dirigeants de France étaient contre la venue de Yann Moix et en avaient appelé à la "responsabilité" de Laurent ­Ruquier et de sa productrice, qui ont passé outre.

Dans ce contexte, Laurent Ruquier va-t-il quitter France 2 ? "La probabilité est forte", pronostique le JDD, qui souligne aussi que les audiences de l'émission se sont erodées ces derniers mois. Le contrat de l'animateur prévoit une clause de sortie en cours de saison, et pourrait donc être poussé vers la sortie plus tôt que prévu. Une décision qui ne serait pas pour déplaire à Nicolas de Tavernost, président du directoire du groupe M6, qui aurait entamé des manœuvres pour récupérer l'animateur sur M6. Les deux hommes travaillent déjà ensemble, puisque Laurent Ruquier officie à la tête des Grosses Têtes sur RTL, une filiale de la chaîne. 

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !