On a enfin trouvé le moyen de se sortir une chanson de la tête | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Il s'agit de la première étude du genre à analyser les effets du chewing-gum sur ce phénomène.
Il s'agit de la première étude du genre à analyser les effets du chewing-gum sur ce phénomène.
©Reuters

En boucle

On a enfin trouvé le moyen de se sortir une chanson de la tête

Selon des scientifiques de l'université de Reading, en Angleterre, mâcher du chewing-gum permettrait d'oublier rapidement une mélodie obsédante.

Des scientifiques affirment avoir trouvé un moyen efficace d'oublier une chanson qui tourne en boucle dans votre tête. Selon eux, le simple fait de mâcher du chewing-gum permettrait d'oublier rapidement une mélodie obsédante.

Si plusieurs études se sont penchées sur les effets de ce phénomène, ses causes et les solutions proposées pour y remédier restent très rares. Les résultats de leur étude suggèrent que la même technique pourrait permettre d'éloigner plusieurs autres pensées intrusives.

Des scientifiques de l'université de Reading, en Angleterre, ont fait écouter à 98 volontaires des chansons accrocheuses telles que "Play Hard" de David Guetta, ou "Payphone" du groupe Maroon 5.

Dans les trois minutes suivant cette écoute, les volontaires mâchant un chewing-gum  ont affirmé qu'ils pensaient moins souvent à la chanson que quand ils ne mâchaient rien. Il s'agit de la première étude du genre à analyser les effets du chewing-gum sur ce phénomène.

Les auteurs de l'étude affirment cependant que d'autres travaux seront nécessaires pour déterminer l'efficacité de cette méthode contre des troubles de l'obsession similaires. Selon un récent sondage, 90% des individus connaissent ce phénomène de répétition au moins une fois par semaine, et 15% d'entre eux y voient un phénomène dérangeant dans leur vie quotidienne.

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !