Nutella décide de retirer ses publicités de l'émission d'Eric Zemmour sur Paris Première | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Nutella décide de retirer ses publicités de l'émission d'Eric Zemmour sur Paris Première
©JOEL SAGET / AFP

Répercussions

Nutella décide de retirer ses publicités de l'émission d'Eric Zemmour sur Paris Première

Le groupe Ferrero, qui détient la marque Nutella, ne cautionne pas les propos et prises de position d'Eric Zemmour. Ses publicités ne seront plus diffusées sur Paris Première lors de la diffusion de l'émission "Zemmour et Naulleau".

Le groupe Ferrero France qui possède la marque Nutella vient d’annoncer qu’il retirait ses publicités avant l’émission d’Eric Naulleau et d'Eric Zemmour sur Paris Première.

La marque a communiqué sur Twitter. La firme assure que son "agence média ne connaissait ni le contenu ni la programmation au moment où elle a réalisé [ses] achats média avec Paris Première". 

Ferrero France a demandé à la chaîne à ce que l'émission d'Eric Zemmour soit retirée de sa liste de diffusion.

Ferrero a été récemment interpellé sur Twitter par un compte se présentant comme "un collectif citoyen de lutte contre le financement du discours de haine", les Sleepping Giants.

Suite à cette décision, de nombreuses personnalités d'extrême droite ont depuis lancé un appel au boycott envers la marque Ferrero et le Nutella. 

La chaîne CNews est également visée par Sleeping Giants. La chaîne devait accueillir Eric Zemmour pour des débats quotidiens.  

RTL a aussi récemment pris ses distances avec Eric Zemmour en cette rentrée 2019. Le discours d'Eric Zemmour lors de la convention de la droite, diffusé sur LCI, était au cœur de nombreuses polémiques également. Selon des informations du Monde, Eric Zemmour a été condamné une deuxième fois et de manière définitive le 17 septembre dernier pour "provocation à la haine raciale". 

Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !