New York : une femme prend Richard Gere pour un SDF et lui offre une part de pizza | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Le prenant pour un SDF, une touriste française en ballade à New-York a donné une part de pizza à… Richard Gere !
Le prenant pour un SDF, une touriste française en ballade à New-York a donné une part de pizza à… Richard Gere !
©Capture d'écran New-York Post

L'habit ne fait pas le moine

New York : une femme prend Richard Gere pour un SDF et lui offre une part de pizza

L'acteur faisait alors les poubelles, un bonnet sur la tête, dans le cadre du tournage de son nouveau film Time out Mind.

Voici la bonne action la plus "inutile" de l'Histoire. Le prenant pour un SDF, une touriste française en ballade à New York a donné une part de pizza à… Richard Gere, a rapporté le New York Postce dimanche. Une méprise excusable, puisque l'acteur était alors en plein tournage, déguisé en clochard pour son nouveau film Time out Mind.

Karine Valnais Gombeau, une Parisienne de 42 ans se trouvait près de la gare de Grand Central à Manhattan, quand elle a vu un homme, un bonnet enfoncé sur les oreilles, faire les poubelles. Elle sortait alors d’une pizzeria avec son mari et leur fils de 15 ans et lui a donné ce qui lui restait de repas. "J'ai essayé de lui dire en anglais, mais c'est sorti à moitié en français. Je lui ai dit "je suis désolée, but the pizza is cold"" (mais la pizza est froide)", a-t-elle raconté au New-York Post. "Il m'a répondu "Merci beaucoup, que Dieu vous bénisse"", sans ciller.

La petite famille est donc repartie sans savoir qui elle avait nourrit. Ce n’est que deux jours plus tard que Karine a découvert le pot aux roses, quand Le New York Post a publié sa photo. "C'était magique, incroyable que quelque chose comme ça puisse arriver", a-t-elle déclaré. "Je pense qu'il est très beau, même à son âge", a-t-elle ajouté. Très beau mais un peu polisson tout de même ! 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !