Morbihan : une vieille dame lègue 800 000 euros à un petit village de 781 habitants | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Une personne âgée de 90 ans a légué toute sa fortune (800 000 euros) à un petit village breton (illustration)
Une personne âgée de 90 ans a légué toute sa fortune (800 000 euros) à un petit village breton (illustration)
©Reuters

Beau geste

Morbihan : une vieille dame lègue 800 000 euros à un petit village de 781 habitants

Il s’agit de la localité de Saint-Congard où la personne âgée de 90 ans, morte en novembre dernier, aimait passer ses vacances.

Ça pour une surprise, c’est une belle surprise. Le petit village de Saint-Congard dans le Morbihan vient de recevoir un chèque de 800 000 euros sans n’avoir rien demandé à personne. En effet, selon Le Point, ce petit village breton de 781 âmes a hérité de cette somme. Pour être plus clair, Simone Ferry-Guiho, une vieille dame décédée en novembre dernier à l’âge de 90 ans avait désigné le village comme son légataire universel. Il s’agit du hameau où était né son père et elle y avait conservé quelques attaches familiales. Dès lors, Simone se plaisait à y revenir régulièrement en vacances.

Elle laisse donc à la commune environ 800 000 euros correspondant à la valeur de son épargne bancaire, d'une maison dans les Vosges et de terrains agricoles, a précisé le maire Daniel Brulé, joint par téléphone. Un montant au budget de la commune dont le fonctionnement annuel est de 600 000 euros.

Le nouveau conseil municipal devrait décider dans les semaines à venir de l'utilisation de cette manne, et "il y aura un souvenir pour elle et sa famille", a assuré Daniel Brulé. "C'est énorme, c'est vraiment une bouffée d'oxygène", s'est réjoui le maire, à l'heure où "les communes rurales comme les nôtres ont de plus en plus de difficultés avec les dotations de l'État qui ont tendance à diminuer". Un beau cadeau effectivement.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !