Mer d'Aral : les photos de son impressionnant assèchement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La mer d'Aral en 2014
La mer d'Aral en 2014
©NASA

Inquiétant

Mer d'Aral : les photos de son impressionnant assèchement

Les clichés ont été pris durant plusieurs années par la Nasa.

Considérée il y a encore 50 ans comme l'un des quatre grands lacs du monde, la Mer d'Aral a perdu de son prestige. En effet, sur des clichés publiés récemment par la Nasa, on découvre qu'il ne reste en effet qu'une minuscule portion de cette étendue d'eau, qui s'étendait dans les années 1960 sur plus de 65 000 km² entre Kazakhstan, l'Ouzbékistan et le Turkménistan. En 2014, il ne s'agit plus que d'une petite bande d'eau extrêmement salée.

"La sécheresse en 2014 a provoqué, pour la première fois de notre ère moderne, un assèchement total du bassin oriental de la Grande Aral", explique l'agence spatiale américaine sur son site Internet. "En même temps que le lac s'est asséché, les pêcheurs et les communautés qui dépendent de lui ont disparu. L'eau, déjà très salée, est devenue de plus en plus polluée par les engrais et les pesticides", pointe encore la Nasa. Et les conséquences écologiques pourraient s'avérer terribles pour la région.

En effet, selon la Nasa, "en même temps que le lac s'est asséché, les pêcheurs et les communautés qui dépendent de lui ont disparu. L'eau, déjà très salée, est devenue de plus en plus polluée par les engrais et les pesticides".

La Mer d'Aral en août 2000

Août 2003
Août 2005
Août 2010
Août 2014

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !