Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Capture d'écran TF1

Oups

Mennel Ibtissem, candidate de "The Voice", rattrapée par la polémique après des tweets controversés sur les attentats

La jeune femme a réagi sur Twitter, indiquant qu'elle "condamne bien évidement avec la plus grande fermeté le terrorisme".

Tout avait pourtant si bien commencé. Samedi dernier dans "The Voice", sur TF1,  Mennel Ibtissem avait ému le jury et les téléspectateurs avec sa jolie reprise (moitié anglais, moitié en arabe) de la non moins jolie chanson "Hallelujah" de Leonard Cohen. Une bien belle émotion… qui a rapidement fait place à une vive polémique. Car la jeune femme qui vient de Besançon a été rattrapée par des tweets controversé qu'elle a publiés après l'attentat de Nice.  

Le 15 juillet 2016, elle avait écrit sur Facebook : "C'est bon, c'est devenu une routine, un attentat par semaine ! Et toujours pour rester fidèle, le "terroriste" prend avec lui ses papiers d'identité. C'est vrai que quand on prépare un sale coup, on oublie surtout pas de prendre ses papiers", suivi du hashtag '#PrenezNousPourDesCons'. Rebelote le 1er août 2016 avec l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray. Mennel Ibtissem avait lancé : "Les vrais terroristes c'est notre gouvernement".

Par ailleurs, les internautes ont relevé son soutien à Dieudonné ou à Tariq Ramadan. Depuis le début de la polémique, le compte Facebook de la candidate a été fermé, mais la jeune femme a réagi sur Twitter : "Depuis hier, je lis beaucoup de choses qui sont sorties de leur contexte.On me prête des intentions qui ne sont pas les miennes et qui ne reflètent aucunement ma pensée". Elle poursuit : "Je suis née à Besançon, j’aime la France, j’aime mon pays. Je condamne bien évidement avec la plus grande fermeté le terrorisme". Elle affirme également prôner "un message d'amour, de paix et de tolérance", d'où sa reprise de "Hallelujah".

Lu sur Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !