Londres: une station de métro abandonnée à louer en plein coeur de la ville | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Londres: une station de métro abandonnée à louer en plein coeur de la ville
Londres: une station de métro abandonnée à louer en plein coeur de la ville
©

Opportunité à saisir

Londres: une station de métro abandonnée à louer en plein coeur de la ville

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, Down Street Station a servi à héberger des responsables de la société Transport For London et a même servi de bunker secret à Winston Churchill ainsi qu'à son cabinet de guerre.

Si vous rêvez de monter un restaurant ou un club branché à Londres, c'est le moment. En quête de financements, la société Transport For London met en location certaines stations de métro abandonnées, dont celle de Down Street, située dans le quartier très huppé de Mayfair. L'espace de 400 mètres carrés sera mis à disposition pour la "modique" somme somme de 140 000 euros par an.  Une bagatelle quand on sait qu'il faut 125 000 euros par an pour louer un...T2 dans le quartier. 

"Un des espaces les plus remarquables du monde cherche un partenaire pour lui redonner vie avec la proposition de saisir l'une des opportunités commerciales les plus exclusives de Londres. Down Street Station est cet espace", fait valoir l'annonce de TFL, parue mardi 28 avril. "L'espace, l'histoire et l'emplacement font de Down Street Station une opportunité unique", est-il également écrit.

Ouverte en 1907, Down Street a été fermée en 1932 en raison de sa faible fréquentation, la station étant située à proximité de Hyde Park Corner ou de Green Park. Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, elle a servi à héberger des responsables de la société ferroviaire et a même servi de bunker secret à Winston Churchill ainsi qu'à son cabinet de guerre. Ces derniers temps, toutefois, elle jouait un rôle un peu moins glorieux puisque TFL s'en servait surtout pour stocker du matériel.

Lu sur The Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !