Londres : le mystère de la statuette égyptienne qui bouge seule est résolu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
Le British Museum accueille la fameuse statuette
Le British Museum accueille la fameuse statuette
©Reuters

Élémentaire mon cher...

Londres : le mystère de la statuette égyptienne qui bouge seule est résolu

Certains parlaient de malédiction des pharaons. Finalement, il n'en est rien.

Les conservateurs du British Museum étaient dans tous leurs états depuis des mois. En effet, une statuette égyptienne vieille de 3 800 ans, placée à l'intérieur de son habitacle de verre, parvenait à pivoter très lentement mais régulièrement, et ce, toute seule. Les questions étaient nombreuses. Comment cela est-il possible ? Certains évoquaient une nouvelle malédiction des pharaons ou même un esprit qui habiterait  l'objet. Les plus malins, moins rêveurs aussi pensaient à un puissant champ magnétique.

En fait, la réponse était bien plus évidente et plus terre à terre. C'est Steve Gosling, un ingénieur qui a résolu l'énigme. L'homme a prouvé rationnelement que les infimes vibrations dues à la circulation automobile hors du musée et les pas des visiteurs faisaient bouger la statuette. Une explication qui a rassuré et convaincu le British Museum.

A Londres, la chasse aux fantômes est donc terminée.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !