Le vice-président de Google est parti à cause d'une histoire de cœur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Sergeï Brin.
Sergeï Brin.
©Carlo Allegri / Reuters

Réalité augmentée

Le vice-président de Google est parti à cause d'une histoire de cœur

Hugo Barra a rejoint Xiaomi parce que son patron lui a piqué sa petite amie, elle aussi employée de la firme américaine.

La grande histoire est souvent remplie de petites anecdotes. Ainsi, le surprenant départ d'Hugo Barra, vice-président de Google à la tête d'Android, pour le chinois Xiaomi n'est-il pas uniquement dû au soudain attrait du marché high-tech asiatique. Xiaomi est peut-être considéré par beaucoup comme l'Apple chinois, il n'en reste pas moins que le choix d'Hugo Barra aurait surtout été dicté par des raisons humaines.

Son patron, Sergueï Brin, co-fondateur de Google aux côtés de Larry Page, lui a en effet piqué sa petite amie. Amanda Rosenberg, 27 ans, est la directrice marketing du projet Google Glass, les lunettes à réalité augmentée, grande lubie de Sergueï Brin. Pour l'anecdote (une autre), Amanda Rosenberg, née à Hong Kong mais élevée en Grande-Bretagne, est une ancienne camarade de classe de Pippa Middleton au sein du Marlborough College.

Ce triangle amoureux, bien éloigné du monde des affaires, a récemment pris une autre tournure. Sergueï Brin et son épouse, déjà séparés depuis quelques mois, vont divorcer. Avec une fortune estimée à 24 milliards de dollars, la séparation officielle du couple risque bien de devenir le divorce le plus coûteux de l'histoire. Amanda Rosenberg vient, de son côté, d'être mutée "hors de la supervision" de Sergueï Brin, à San Francisco.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !