Le roi Felipe Carlos hérite du trône d'Espagne…et de Corse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Felipe Carlos
Felipe Carlos
©Reuters

D'une pierre deux coups

Le roi Felipe Carlos hérite du trône d'Espagne…et de Corse

Le prince espagnol a officiellement accédé au trône ce jeudi, en héritant de nombreux titres symboliques, dont ceux d'une centaine de territoires européens.

Il nous l'avait caché. Charles Quint, ancien archiduc d'Autriche et prince des Espagnes, est l'ancêtre de Felipe Carlos. C'est lui qui donne son titre de roi de Corse au nouveau roi espagnol, vraisemblablement issu d'une longue dynastie de familles royales et nobles. Felipe descendrait directement de Louis XIV et de la dynastie des Habsbourg, "qui lui ont transmis tous les titres accumulés pendant des siècles", selon des informations obtenues par le site d'Europe 1 ce jeudi soir.

En plus de l'île de beauté, Felipe devient également duc et comte palatin de Bourgogne, comte du Roussillon, du Haut-Rhin et landgrave d'Alsace. Mais ça n'est pas tout. Le nouveau roi espagnol est désormais roi de Hongrie, de Croatie, de Dalmatie, de Castille, de Jérusalem, de Léon, d'Aragon… Mais il devient aussi archeduc d'Autriche, de Lorraine, du Luxembourg, du Wurttemberg. Des titres purement honorifiques cependant.

D'après l'historien et spécialiste de l'Espagne Benoît Pellistrandi, "Les bourbons étaient sûrement attachés à l'aspect symbolique des titres. Plus la titulature est longue, plus le roi pouvait prétendre être le plus puissant et le plus important d'Europe", a-t-il précisé. Felipe ne peut donc pas concrètement exercer son pouvoir sur la Corse, même si ce titre contribue à son prestige. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !