Le prince Harry et Meghan Markle ont (presque) effectué leur première sortie en public | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le prince Harry et Meghan Markle ont (presque) effectué leur première sortie en public
©REUTERS/Alex Brandon

The Royal Couple

Le prince Harry et Meghan Markle ont (presque) effectué leur première sortie en public

L'actrice américaine a accompagné l'héritier de la couronne britannique pour l'ouverture des Invictus Games, qui se déroulaient à Toronto.

Les redoutables tabloïds britanniques n'attendaient que cela : le premier évènement public réunissant le prince Harry et Meghan Markle, petite amie pas "hyper officielle" du petit-fils de la reine Elizabeth II. Les deux tourtereaux présumés étaient donc réunis le 23 septembre 2017 à Toronto lors de la cérémonie d'ouverture des 3e Invictus Games, une compétition sportive pour les soldats et vétérans de guerre blessés et handicapés, chère au coeur de l'héritier anglais. 

Mais, restez calmes sur vos sièges : l’officialisation en bonne et due forme du couple qui fascine la Grande-Bretagne n’a pas vraiment eu lieu lors des "jeux des Invaincus". Le prince était en compagnie de Melania Trump alors que l'actrice se trouvait dans les gradins, à plusieurs rangs de son compagnon. Impossible donc pour les malheureux paparazzis britanniques d'obtenir un cliché des deux jeunes gens.

Dans une longue interview accordée à Vanity Fair, Meghan Markle avait expliqué que le couple en dirait plus quand le temps sera venu. "Nous sommes un couple", avait-elle déclaré à l'édition britannique du magazine. "Nous sommes très heureux et amoureux. Je suis certaine qu'à un moment, nous allons nous dévoiler et que l'on partagera nos histoires". Patience, donc...

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !