Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort
©MIGUEL MEDINA / AFP

Disparition

Le journaliste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort

Le patron de presse a succombé au Covid-19.

Le journaliste et essayiste Jean-Louis Servan-Schreiber est mort ce samedi 28 novembre, victime du coronavirus, a annoncé Paris Match, en publiant un texte lui rendant hommage.

Surnommé "JLSS", Jean-Louis Servan-Schreiber était entré en 1960 au quotidien économique Les Échos et en prend la direction de la rédaction deux ans plus tard. En 1964, il rejoint L’Express, fondé par son frère Jean-Jacques en 1953. Désireux de lancer sa propre entreprise de presse, il crée avec Jean Boissonnat, en 1967, L'Expansion, qui deviendra le premier groupe de presse économique français.

A la fin des années 1990, il prend la tête de Psychologies magazine dont il fait un succès d'édition.

En plus de ses activités de presse, JLSS a enseigné à l'université Stanford, en Californie, de 1971 à 1973, a été animateur de télévision et chroniqueur à la radio, et est le créateur de Radio Classique, en 1982.

Il a aussi lancé et présidé le comité de soutien de l'organisation Human Rights Watch en France et était membre du board international de Human Rights Watch.

Il est également l'auteur de dix-sept livres et essais, notamment à caractère économique (Le Pouvoir d'informer, L'Entreprise à visage humain, L'Art du temps, Vivre content…). 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !