Le jour où la reine d'Angleterre a failli être tuée par balle dans les jardins de Buckingham Palace | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le jour où la reine d'Angleterre a failli être tuée par balle dans les jardins de Buckingham Palace
©Reuters

D'un souffle

Le jour où la reine d'Angleterre a failli être tuée par balle dans les jardins de Buckingham Palace

Il était environ trois heures du matin quand un employé du corps chargé de la sécurité de reine, aperçoit une ombre autour du palais royal.

La catastrophe a été évitée de peu, de très peu. Selon le quotidien britannique The Times qui a relaté l'information ce mercredi 4 janvier, la reine d'Angleterre a bien failli être tuée par balle lors d'une balade nocturne dans le parc de Buckingham Palace, une de ces promenades qu'elle effectue lorsqu'elle ne parvient pas à trouver le sommeil.

Un ancien garde du corps a confié au journal britannique le récit de cette nuit qui aurait pu virer au drame. Il était environ trois heures du matin, quand cet employé, chargé de la sécurité de reine, aperçoit une ombre autour du palais royal. Il pense immédiatement à un intrus et à un danger immédiat pour la famille royale : il vise dans la direction de la silhouette, prêt à tirer…. avant de se rendre compte qu'il fait face à Elizabeth II.

Sous le coup de l'émotion, le garde du corps oublie quelque peu le protocole et s'écrit : "Nom de dieu, Votre Majesté, j'ai failli vous tirer dessus !". Flegme britannique oblige, la monarque a rétorqué paisiblement : "Tout va bien. La prochaine fois, je vous ferai sonner à l'avance, comme cela, vous n'aurez pas à me tirer dessus".  

A LIRE AUSSI : Elizabeth II : les petits signes secrets de la reine décodés

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !