Le corps d’un alpiniste disparu dans le massif du Mont-Blanc retrouvé 32 ans plus tard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
32 ans après, le corps d’un alpiniste a été retrouvé dans le massif du Mont-Blanc
32 ans après, le corps d’un alpiniste a été retrouvé dans le massif du Mont-Blanc
©

Découverte inattendue

Le corps d’un alpiniste disparu dans le massif du Mont-Blanc retrouvé 32 ans plus tard

Parti à l’assaut d’un sommet de plus de 4 000 mètres, Patrice Hyvert avait disparu le 1er mars 1982 à cause des mauvaises conditions météorologiques. Son corps n’avait jamais été retrouvé.

L’alpiniste avait disparu sur le massif du Mont-Blanc il y a 32 ans, et son corps n’avait jamais été retrouvé. Jusqu’à la semaine dernière. Jeudi 3 juillet, des alpinistes partis à l’ascension du Mont-Blanc se sont en effet retrouvés nez-à-nez avec le corps de Patrice Hyvert, aspirant-guide chamoniard, dont le cadavre a été rejeté par la glace. L’information, révélée dans un premier temps par Le Dauphiné libéré, a ensuite été confirmée ce mardi par le peloton de gendarmerie de haute montagne de Chamonix.

Le 1er mars 1982, Patrice Hyvert âgé de 23 ans, était parti à l’assaut en solitaire de l’Aiguille verte par sa face Nord, une montagne du massif du Mont-Blanc, de 4 112 mètres. Rapidement, le jeune alpiniste avait été porté disparu à cause des très mauvaises conditions météorologiques et les recherches de l’époque, pour les mêmes raisons n’avaient pas permis de retrouver son corps.

Interrogé par RTL, le père de Patrice Hyvert assure que la découverte du corps de son fils n'est "pas un soulagement" : "Maintenant, j'ai 80 ans passés et j'étais toujours en montagne et il était toujours en face de moi [...] Moi qui suis montagnard, j'aurais préféré qu'il reste là-haut. Il était mieux en montagne que dans un cercueil", a-t-il déclaré.

Lu sur lenouvelobs.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !