Le chanteur Calogero condamné en appel pour plagiat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Le chanteur Calogero aux NRJ Music Awards
Le chanteur Calogero aux NRJ Music Awards
©

Filou

Le chanteur Calogero condamné en appel pour plagiat

Le chanteur à succès a été condamné en appel pour avoir plagié la chanson d'un artiste inconnu du grand public.

Le chanteur engagé Calogero, auteur du  tube "Un jour au mauvais endroit", a été condamné en appel pour avoir reproduit sans autorisation une chanson de l'auteur-compositeur Laurent Ferio, peu connu du grand public. D'après le tribunal de Paris, Calogero a plagié le titre "Chansons d'artistes " de Laurent Feriol afin de composer son célèbre tube "Si seulement je pouvais lui manquer".

La cour d'appel de Paris a confirmé l'arrêt du 26 juin dernier en considérant que ce tube de 2004 avait de trop fortes ressemblances avec le titre de Laurent Feriol sorti en 2001 et déposé à la Sacem, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique.

Laurent Feriol a exigé la comparaison des deux œuvres grâce à un expert judiciaire et le tribunal a considéré que "les refrains des deux œuvres présentent d'importantes similitudes, de l'ordre de 63% de notes communes". L'affaire n'est pas terminée pour Calogero et son frère (compositeur de la chanson) car le TGI de Paris doit maintenant évaluer le montant du préjudice à verser au chanteur qui devrait avoisinner les 80 000 euros de dommages et intérêts. 

L'avocat de Calogero avait souligné devant le tribunal que la ressemblance entre les deux chansons était une "rencontre fortuite" et que l'auteur Laurent Feriol était un illustre inconnu en 2001. L'artiste peut toutefois porter l'affaire en cassation et annuler l'arrêt de la cour d'appel. Calogero avait déjà été condamné en mars 2010 pour sa chanson "un Jour parfait" mais avait été acquitté un an plus tard. Cette affaire ne risque toutefois pas d'endommager la carrière de Calogero dont le dernier album "Les Feux d'artifice" s'est écoulé à 500 000 exemplaires et est certifié disque de diamant.

Lu sur 20minutes.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !