Le beurrage de voiture : l'arme anti-Trump de Christina Ferguson | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Christina Ferguson s'est finalement excusée après avoir réalisé qu'elle s'était trompée de cible.
Christina Ferguson s'est finalement excusée après avoir réalisé qu'elle s'était trompée de cible.
©REUTERS/Denis Balibouse

Pour du beurre

Le beurrage de voiture : l'arme anti-Trump de Christina Ferguson

L'élection américaine, décidemment, déchaine les passions. Une jeune femme s'en est prise aux voitures de personnes qu'elle prenait à tort pour des soutiens de Donald Trump.

Christina Ferguson n'apprécie pas beaucoup les supporters de Donald Trump.

Cette jeune femme du Wisconsin a été accusée de trouble à l'ordre public pour avoir couvert de beurre d'arachide trente voitures qui appartenaient à des partisans du candidat républicain à la Maison blanche.

En tout cas, c'est ce qu'elle pensait. Il s'est avéré finalement que les propriétaires des voitures appartenaient à un groupe local de protection de l'environnement, Tomorrow River Conservation Club.

Selon des témoins, elle aurait interrompu une rencontre du club en disant toute la haine qu'elle avait pour Donald Trump. Ceux-ci lui auraient demandé de sortir, et elle se serait exécutée. Les individus, en sortant, l'ont alors vu avec son pot de beurre d'arachide près de leurs voitures.

"C'est mieux d'étendre du beurre d'arachide que de lancer des bombes" a-t-elle dit pour se justifier, avant de présenter ses excuses quand on lui a révélé qu'elle n'avait pas interrompu une rencontre de soutien à Donald Trump. 

Lu sur Deathandtaxesmag

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !