La société de production Banijay (Koh Lanta, TPMP...) rachète EndemolShine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
La société de production Banijay (Koh Lanta, TPMP...) rachète EndemolShine
©Valery HACHE / AFP

Mastodonte

La société de production Banijay (Koh Lanta, TPMP...) rachète EndemolShine

La fusion, qui créerait un mastodonte de l'audiovisuel, doit être validée par le régulateur.

Le producteur français de télévision Banijay, qui détient notamment "Koh-Lanta", "Fort Boyard", La cérémonie des César ou la société de production de Cyril Hanouna, H2O Productions, a annoncé samedo le rachat de son plus gros concurrent, le néerlandais Endemol Shine. Ce dernier, à l'origine du concept "Big Brother" (décliné en France sous le nom "Loft Story"), possède, entre autres, "Les 12 coups de midi", "La meilleure boulangerie de France", "The Island", mais aussi de nombreuses fictions comme "Black Mirror", "Versailles", "Peaky Blinders", etc.

Banijay "a conclu un accord définitif pour acquérir 100% du capital d'Endemol Shine" auprès notamment de Walt Disney, ont annoncé les deux groupes dans un communiqué commun sans préciser de montant. BFM Businness a estimé mercredi dernier l'opération à un montant d'environ deux milliards d'euros.

La naissance de ce mastodonte reste suspendue à l'accord des régulateurs. L'objectif des deux sociétés, qui prédisent que ce nouveau groupe devrait dégager environ trois milliards d'euros de revenus, est de se hisser au niveau du britannique ITV, l'un des plus gros groupes mondiaux du secteur. ITV avait d'ailleurs envisagé de racheter EndemolShine avant de renoncer il y a un an, laissant la voie libre à Banijay.

Banijay et EndemolShine se connaissent déjà, puisque le fondateur et président de Banijay, Stéphane Courbit,a dirigé la filiale française d'EndemolSHine dans les années 2000.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !