La douane de Roissy a saisi 119 scorpions vivants très venimeux fin septembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
La douane de Roissy a saisi 119 scorpions vivants très venimeux fin septembre
©wikipédia

Surprise

La douane de Roissy a saisi 119 scorpions vivants très venimeux fin septembre

Les douanes ont annoncé ce jeudi que ces animaux de la famille pandinus dictator, une espèce protégée en provenance du Cameroun, saisis fin septembre, vont être proposés à des zoos ou insectariums.

La douane de l'éaroport de Roissy-Charles-de-Gaulle a eu la surprise de découvrir 119 scorpions, fin septembre. Une surprenante trouvaille d'autant que ces animaux sont très venimeux puisqu'ils font partie des "Pandinus Dictator", une des espèces les plus impressionnantes, avec quatre paires de pattes et une queue prolongée par un crochet, porteur d'un venin, de 5 à 25 cm de long.

Ils ont été trouvés dans un envoi de fret express, dissimulés dans des gobelets en plastiques avec de fausses déclarations. En provenance du Cameroun et protégés par la Convention internationale sur le commerce des espèces menacées (CITES) de Washington, ces derniers devaient être livrés chez un particulier aux Etats-Unis. Mais le voyage clandestin a donc été stoppé net en France. 

"Au-delà de l’infraction, il faut se soucier du devenir de ces animaux. Une fois interceptés par la douane, ils doivent donc trouver un lieu de placement. Et c’est souvent un aspect problématique", a expliqué lors d’un point presse ce jeudi, Karim Daoues qui dirige La Ferme tropicale (13e arrondissement), un établissement spécialisé dans le négoce d’animaux tropicaux où ces scorpions ont été confiés temporairement. Et de préciser : "Ces animaux devaient être vendus entre 50 et 100 euros pièce", avant de conclure : "Sa piqûre est comparable à celle d'un frelon. C'est un animal recherché par les collectionneurs".

Les scorpions ont été proposés à l'association française des parcs zoologiques qui regroupe des établissements habilités à les accueillir en vivariums.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !