La Chine a envoyé une sonde pour explorer la face cachée de la Lune | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La Chine a envoyé une sonde pour explorer la face cachée de la Lune
©STR / AFP

Dark side

La Chine a envoyé une sonde pour explorer la face cachée de la Lune

Un module d’exploration doit se poser sur la face cachée de la lune : ce serait une première mondiale.

La Chine a procédé ce samedi 8 décembre au lancement d'une sonde destinée à explorer la face cachée de la Lune. Cet engin spatial dispose à son bord un petit robot d'exploration, qui va tenter de se poser sur la face cachée de la lune - celle qu'on ne voit jamais depuis la terre. Le véhicule est baptisé Chang’e-4, du nom de la déesse de la lune dans la mythologie chinoise. Il devrait alunir autour du Nouvel An, afin d’arpenter cette partie encore inexplorée de la lune.

Si la Chine réussi à poser son module à cet endroit, ce serait une vraie prouesse :  personne n'a encore réussi cet exploit, car il est impossible de communiquer avec les appareils situés de l'autre côté de la lune, cette dernière faisant obstacle aux ondes radio. La navigation et l'atterrissage devront donc se faire "à l'aveugle". Outre la prouesse scientifique que représenterait un tel succès, cela montrerait aussi les progrès accomplis par la Chine en matière spatiale, elle qui accusait cinquante ans de retard par rapport aux États-Unis et à la Russie lorsqu'elle s'est lancée dans la course.

La mission du rover est d'explorer les environs pour mieux comprendre la composition du manteau lunaire : il embarque des cocons de vers à soie, des semences de pommes de terre et une plante, l'arabette des dames, très utilisée en laboratoire, pour voir s'il est possible de les développer.

D'ici 2049, date du centenaire de la République populaire, la Chine veut devenir l'une des deux premières puissances spatiales du monde. Elle espère établir une une base humaine permanente sur la lune d'ici 2030.

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !