L’opération chirurgicale tourne mal : il oublie plus de 10 ans de sa vie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L’opération chirurgicale tourne mal : il oublie plus de 10 ans de sa vie
©

Qui êtes-vous ?

L’opération chirurgicale tourne mal : il oublie plus de 10 ans de sa vie

Après une opération chirurgicale ratée, Lea Bandy a du réapprendre à vivre au quotidien avec un homme qui a presque tout oublié, y compris leur intimité.

En 2003, Richard Bandy se prépare à une opération chirurgicale. Atteint d’un cancer rare, au nom un peu barbare de "pseudomyxome péritonéal", il se prépare à ce que son ventre baigne prochainement dans un mélange de produits chimiques chauds censés tuer les tumeurs. Par prudence, il discute avec sa femme de ses dernières volontés - sait-on jamais - ainsi que de possibles troubles graves de l’érection qui pourrait l’affecter. Mais ce qu’il va subir, ni lui, ni elle, ne l’avaient envisagé.

Car l’opération ne se déroulera pas comme prévu. Son cerveau sera privé d’oxygène pendant une période critique, raconte abcnews.go.com. Richard se réveillera… mais sera un tout autre homme.

La privation d’oxygène a endommagé son cerveau de façon irrémédiable : Richard a perdu ses capacités de mémorisation, que ce soit à court terme et à long terme. Il ne se souvient ni de son mariage, ni de la naissance de ces enfants : marié depuis 35 ans avec Lea, il se retrouve quasi incapable de lui faire l’amour. "Il ne se souvient plus comment mon corps réagit", explique-t-elle.

Malgré toutes les difficultés, Lea n’abandonne pas pour autant son mari, même si le quotidien est dur : "Je suis tombée amoureuse d’une homme qui n’est plus l’homme avec qui je vis". Tous les deux sont même partis pendant deux ans en voyage, en France et en Inde, pour les aider à reconstruire leur relation de couple et charnelle, qui était forte avant l’opération de Richard. "Aujourd’hui, cela va mieux grâce à ce voyage", assure Lea.

Lu sur Abcnews.go.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !