L'arsenal nucléaire des Etats-Unis fonctionne encore avec des disquettes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Les Etats-Unis utilisent toujours des ordinateurs remontant au début des années 1970 et fonctionnant des disquettes 8 pouces.
Les Etats-Unis utilisent toujours des ordinateurs remontant au début des années 1970 et fonctionnant des disquettes 8 pouces.
©Pixabay

Vintage

L'arsenal nucléaire des Etats-Unis fonctionne encore avec des disquettes

Tous les ans, les Etats-Unis consacrent 80 milliards de dollars aux "technologies de l’information", et 75 % de ce budget est utilisé pour "maintenir en fonctionnement des systèmes existants", puis pour les moderniser.

Le dernier rapport publié par le Government Accountability Office, (l'équivalent de la Cour des comptes), livre des révélations surprenantes sur la gestion américaine de l'arsenal nucléaire. Les Etats-Unis utilisent toujours des ordinateurs remontant au début des années 1970 et fonctionnant avec des disquettes 8 pouces pour coordonner leur arsenal de missiles balistiques aux quatre coins du monde, ainsi que leurs bombardiers nucléaires. 

Selon ce rapport, qui a pour but de dresser un bilan du parc informatique vieillissant du gouvernement fédéral, le département de la défense, où est coordonnée l’utilisation des armes nucléaires, fonctionne avec "un ordinateur IBM Series-1, qui utilise des disquettes de 8 pouces". 

Tous les ans, les Etats-Unis consacrent 80 milliards de dollars aux "technologies de l’information", et 75 % de ce budget est utilisé pour "maintenir en fonctionnement des systèmes existants", puis pour les moderniser. Ce retard a donc des répercussions sur d'autres champs d'action du gouvernement. 

>>>> À lire aussi : C'est dans les vieux pots... Utiliser des disquettes est plus sûr (mais pas pour les raisons que l’on croit)

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !