L'addiction au porno n'existe pas, selon une étude | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Consommer du porno, un bienfait ?
Consommer du porno, un bienfait ?
©Reuters

Bonne nouvelle

L'addiction au porno n'existe pas, selon une étude

Des chercheurs américains expliquent que la plupart des études existantes confondent usage excessif du porno avec addiction.

Cela va faire plaisir à certains, et en rassurer d'autres : selon le psychiatre clinicien David Ley, qui a dirigé une étude avec une équipe de chercheurs d’Albuquerque au Nouveau-Mexique, il n’y a aucune preuve scientifique réelle qu’une personne puisse être dépendante à la pornographie. D'après lui, les expériences qui jusqu’alors justifiaient cette addiction ont été menées "au mépris de toute rigueur scientifique".

Les chercheurs ont passé en revue une grande partie des études déjà publiées sur l'addiction au X. Et les résultats sont effarants : 37% d’entre elles confondent usage excessif du porno avec addiction. Pis, 27% des articles concernant cette dépendance ne contiennent aucune donnée ! Preuve qu'il faut parfois se méfier des "Selon une étude américaine...".

Publiée dans le Current Sexual Health Reports, l'étude du Dr David Ley démonte aussi l’existence d’effets secondaires négatifs (notamment des problèmes d'érection) dûs à une consommation trop fréquente de porno. Par contre, il aurait des effets bénéfices. Il offrirait notamment un exutoire pour les comportements sexuels déviants et réduirait donc le nombre d'agressions sexuelles.

Lu sur Têtu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !