Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
©ANGELA WEISS / AFP

The Big bucks

Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars

Kylie Jenner vient de signer un deal avec le géant du cosmétique américain Cody (Bourgeois, O.P.I, Rimmel, les parfums Chloé, Hugo Boss...) : pour 600 millions de dollars elle leur cède 51% de sa compagnie, Kylie Cosmetics.

Kylie Jenner, la benjamine du clan Kardashian, vient de céder 51% de son entreprise de cosmétiques, Kylie Cosmetic, à la multinationale américaine de produits de beauté et de soin, Coty. Un deal à 600 millions de dollars, qui devrait être finalisé d'ici la fin du trosième trimestre de l'année fiscale 2020.

Une fois la transaction finalisée, Cody gérera globalement la marque et Kylie Jenner se concentrera elle sur la direction artistique et la communication. Communication qui dans ce cas vaut également de l'or puisque la star de "Kepping up with the Kardashian" assure seule la promotion de ses produits sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram où elle est suivie par 151 millions d'individus.

Ce deal intervient alors que de nombreux géant du cosmétique cherchent à se diversifier afin d'attirer une clientèle plus jeune. En signant avec celle que Forbes appelle la "plus jeune milliardaire à s'être faite toute seule", Cody qui détient déjà, entre autres, les parfums Chloé, Gucci et la marque de maquillage Bourgeois, vient donc de réaliser un très gros coup ! En effet, moins de quatre après sa création, la valeur de Kylie Cosmetics  est déjà estimée à 1.2 milliards de dollars.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !